Dilution dans l'eau

Auteurs : Sébastien Gibert(plus d'infos)
Résumé :
[Témoignage] - Les enfants découvrent que l'eau transparente n'est pas forcément de l'eau bonne à boire. Elle peut contenir des substances non visibles, peut-être dangereuses.
Objectif :
Découvrir que de l'eau peut contenir des substances non-visibles Amorcer le concept de la dissolution des corps dans l'eau Susciter des interrogations
Durée :
4 séances d'1 heure environ.
Matériel :

- des compte-gouttes.
- une solution (salée filtrée par exemple) dont les élèves penseront qu'elle est potable.
- une solution qui ressemble à de la boue (eau / cacao)
D'autres ingrédients qu'ils pourront mélanger à de l'eau:  
- sucre, vinaigre blanc, alcool de menthe eau de fleur d'oranger...

Copyright :
Creative Commons France. Certains droits réservés.

 

Cette séquence a été réalisée par des enseignants de Haute Savoie) dont Sébastien Gibert et Pascale Crassard de l'école du Châtelet (Gaillard - 74) et de l'école des Hutins (Annemasse - 74)

Séance 1

Situation: Deux solutions (l'une salée et l'autre au cacao) sont présentées dans deux verres identiques.

 

Problème :

Question 1

Question : « Parmi ces deux verres lequel aimeriez-vous boire ? »
Réponses : Les enfants se sont prononcés à 96% pour le verre d'eau transparente (le 4% vient d'une petite fille perspicace qui se doutait que si je posais la question, la réponse ne devait pas être aussi évidente ; elle a répondu : « aucun des deux »).

Question 2

    Question : « Pourquoi ? »
    Réponses :
  • « L'eau est pure. »
  • « C'est de l'eau de montagne. »
  • « Elle est propre, l'autre est sale. »
  • « Il y a de la boue. »
  • « Je ne l'aime pas l'autre. »
  • « L'eau, c'est frais, c'est nature, c'est bon pour la santé. »
  • « C'est comme de la carotte ou comme du carton. »
  • « Ce n'est pas bon, c'est comme de la terre. »

Nous avons dessiné les deux verres sur le cahier et indiqué le choix de chacun des enfants.
J'ai noté les objections de chacun.

Question 3

Question : « Comment vérifier ? »
Réponse : « Il faut la goûter. » (réponse unanime)

Expérience

Déroulement : Nous avons analysé par le goût en commençant par le verre d'eau transparente et, évidemment, le nez se plisse de dégoût.
Les enfants reconnaissent tout de suite le sel en arrière goût et sont surpris de ne pas le voir.
Conclusion : « Il doit être caché, mais il est là. »
Ils goûtent plusieurs fois pour s'en assurer. Tous veulent goûter.

Conclusion

L'eau peut contenir des choses qui sont cachées.

Prolongements: 
Parler ensuite de l'eau potable et de l'eau non potable.
Parler de l'eau des ruisseaux qui paraît claire mais qui peut rendre malade.

Séance 2

Question

« Quels produits peuvent se cacher dans l'eau ? »

Réponses

  • le sucre
  • le sel
  • le jus de citron
  • l'eau de Cologne
  • du vinaigre
  • la crème Nivéa,
  • la farine
  • la maïzena
  • l'huile
  • le poivre...

Remarque

La plupart des produits proposés sont blancs ou transparents.

Le mot du maître: C'est une leçon de langage très riche .

Séance 3

Expérience

  • Les enfants apportent les produits.
  • Ils font des mélanges.
  • Ils commentent les résultats
  • Les résultats sont marqués sur des étiquettes.
  • Les produits sont classés selon la qualité de leur dissolution.

Le mot du maître: On en profite pour faire écrire et les plus récalcitrants se jettent à l'eau.

Séance 4

Expérience

Situation
L'enseignant « cache » des produits dans l'eau :

  • eau,
  • eau sucrée,
  • vinaigre blanc,
  • alcool de menthe,
  • eau de fleur d'oranger.

Problème
« On ne voit rien et on ne peut pas goûter, comment faire ? »

Réponse
«
On peut sentir. »

Le mot du maître: Les enfants ont du mal à reconnaître les odeurs et après la révélation des produits, les enfants ne les identifient pas.

Prolongement :Travail sur les cinq sens.

Addons