La décomposition des feuilles

Auteurs : Hélène Merle(plus d'infos)
Résumé :
[Séquence] - Observer les manifestations du cycle de vie des feuillus. Prendre conscience de la décomposition des feuilles et non de leur disparition et de leur rôle dans la forêt.
Matériel :

- Des récipients identiques (caissettes plastiques de 20 l avec couvercle).
- Pulvérisateur à eau ou arrosoir avec pomme.
- des feuilles fraîches
- des feuilles en décomposition
- sol de sous-bois (humus)

Copyright :
Creative Commons France. Certains droits réservés.

 

Démarche pédagogique

Situation déclenchante

Les feuilles tombent sur le sol en automne. Quelques mois plus tard elles ont disparu.
Le jardinier du parc ramasse les feuilles mortes et les met en tas dans un coin du jardin. L'été, on ne les voit plus.

 

Hypothèses faites par les élèves

  • Elles s'envolent, elles se désintègrent.
  • Entre-temps, le jardinier les a mises à la poubelle.
  • Elles sont écrasées, broyées, coupées en tous petits morceaux et se désintègrent.
  • Elles pourrissent, deviennent toutes noires et se transforment en terre.
  • Elles sont mangées par les animaux.
  • Elles sont détruites par la pluie.
  • Dans la classe, il ne se passerait rien. Il faut qu'elles soient dehors.
     

Expériences proposées par les élèves

  • Mettre des feuilles dans deux récipients fermés : un à l'extérieur de la classe, l 'autre à l'intérieur. Observer régulièrement.
  • Utiliser des feuilles fraîches ou des feuilles déjà tombées depuis longtemps.
  • Hacher les feuilles, les mettre dans un récipient fermé et attendre. Observer.
  • Mettre les feuilles dans un récipient et les mélanger avec de la terre. Observer.
  • Mettre les feuilles dans un récipient et les arroser souvent. Observer.
  • Utiliser de l'eau, de la terre et des feuilles en même temps.
     

Expériences réalisées par les élèves

Pour chaque expérience, deux récipients sont utilisés pour permettre les comparaisons.

  • Expérience 1 : Deux récipients remplis de feuilles fraîchement tombées. Mettre les couvercles ; l'un est placé à l'extérieur, l'autre à l'intérieur.
  • Expérience 2 : Un récipient rempli de feuilles fraîchement tombées, et l'autre récipient avec des feuilles ayant commencé à noircir. Mettre les couvercles.
  • Expérience 3 : Un récipient rempli de feuilles hachées et l'autre récipient rempli de feuilles non hachées.
  • Expérience 4 : Un récipient rempli d'un mélange de feuilles et de terre de sous-bois et l'autre récipient rempli avec seulement des feuilles. Mettre les couvercles.
  • Expérience 5 : Deux récipients remplis de feuilles. Arroser régulièrement un seul des récipients (toujours le même).
  • Expérience 6 : Un récipient rempli d'un mélange terre et feuilles, et l'autre seulement de feuilles. Arroser régulièrement mais peu abondamment les deux récipients.
  • Expérience 7 : Deux récipients remplis de feuilles. Chauffer le contenu d'un des récipients (et porter à ébullition pendant quelques minutes).
    Les observations sont faites régulièrement sur l'état des feuilles et sur l'apparition d'éléments non visibles au départ (moisissures, animaux…).
     

Organisation de la classe

Selon les différents moments des activités, les élèves travaillaient soit de façon collective, en groupe ou soit individuellement.
 

Cahier d'expérience

Des fiches quotidiennes sont complétées.
La synthèse collective sera faite lorsque pourront être mis en évidence ou évoqués les différents éléments intervenant dans la décomposition des végétaux : êtres vivants décomposeurs (microfaune, champignons, bactérie) animaux ou plantes parasites , , influence de l'humidité et de la chaleur, non-modifications des contenus.
Préciser si les fiches quotidiennes sont complétées individuellement ou par tout le groupe. Quel est le type d'écrit collectif? Écrit au tableau ou dicté?
 

Évaluation

Au cours des expériences avez-vous procédé à une évaluation des élèves. En observant la mise en place de leur protocole....L'observation de la mise en place des expériences des élèves a permis leur évaluation.

 

Le mot du maître

Des expériences préalables en physique sont très utiles pour obtenir la séparation des variables retenues.
L'expérience peut durer plusieurs mois et on constatera très peu de changements durant les 15 ou 20 premiers jours.
La variable chaleur a été imposée, ainsi que l'expérience impliquant le milieu "stérile" méconnu des enfants.

Attention : l'humidité et la chaleur ne provoquent pas directement la décomposition des végétaux. Elles permettent le développement ou l'activité des plantes parasites, des animaux ou des bactéries qui se nourrissent de ces végétaux.

Ces expériences permettent d'approcher la notion de décomposition mais ne permettent pas de percevoir l'importance des êtres vivants dans cette décomposition.
 

Documents utilisés

  • Fichier "Jeux et activités nature", Français, Paris.
  • Environnement, collection 3 R, Vuibert, Paris, 1993.
  • Découverte du vivant et de la terre, Anthelme, Dupont, Maurel, Hachette, Paris, 1995.
     

Sorties, prolongements

Cette séquence pourra être complétée par l'observation des différents éléments présents dans un sol de sous-bois, afin de mettre en évidence la présence de matière animale et de matière végétale dans l'humus. Les notions d'écosystème pourront ainsi être abordées et la construction d'un terrarium envisagée.

 

Addons