Module pédagogique "Quand la Terre gronde"

Le module pédagogique "Quand la Terre gronde" est disponible en ligne (ci-dessous), mais également sous la forme d'un livre publié aux éditions Le Pommier (dans le livre, on trouve également un éclairage scientifique et un éclairage pédagogique : ces éclairages ne sont pas en ligne).

Sommaire

Plusieurs parcours possibles

Le projet « Quand la Terre gronde » est long, mais n’a pas été conçu pour être mené in extenso. Il s’agit plutôt d’un module « à la carte », que l’on peut parcourir de plusieurs manières.
Voici trois propositions :

  • Étude d’un ou plusieurs risque(s) naturel(s) « géologique(s) »

Il s’agit d’un travail pluridisciplinaire, qui comporte une large part de sciences, à travers l’étude des volcans, des séismes ou des tsunamis. La classe peut étudier 1, 2 ou 3 de ces phénomènes, en raison du temps qui peut être dégagé pour ce projet. Les séismes et tsunamis sont très liés et s’enchaînent naturellement (il serait dommage de traiter l’un sans l’autre).
L’intérêt, outre la place de cette thématique dans les programmes, est de permettre une compréhension de phénomènes de société car les catastrophes naturelles sont souvent très médiatisées. En l’absence d’un discours et d’une étude raisonnés, elles peuvent devenir anxiogènes. C’est l’objet des séquences 1, 2 et 3.

  • Étude d’un risque naturel « local »

Il ne s’agit pas d’un travail de science, mais plutôt d’instruction civique et de géographie pour lequel nous fournissons un canevas, une méthodologie à adapter au contexte local, en fonction du risque auquel est soumis la commune (inondation, tempête, incendie, avalanche…). L’intérêt est bien sûr l’ancrage sur le territoire et le quotidien des élèves. C’est l’objet de la séquence 4.

  • « Un peu des deux »

La manière la plus intéressante de s’engager dans un tel projet est sans doute de mixer un peu les deux possibilités esquissées ci-dessus (étude d’un des risques parmi volcan, séisme et tsunami, et étude d’un autre risque plus ancré localement). Si l’on ne peut consacrer le temps nécessaire à toutes les séances de l’une des trois premières et de la 4e séquence, on peut faire quelques choix.
Par exemple, consacrer 2-3 séances (les premières de la séquence 4) à l’étude d’un risque local, afin de dégager des notions générales autour des risques majeurs (aléas, enjeux, risques, catastrophes)… avant d’enchaîner sur l’étude des volcans, séismes et/ou tsunamis (le choix peut parfois être dicté par l’actualité). On peut aussi faire la même chose dans l’ordre inverse : commencer par l’étude d’un risque géologique, et réinvestir ce qui a été appris pour l’étude d’un risque local.

Sommaire des séquences

Le module est composé de 4 séquences indépendantes. Ces séquences comprennent des séances de classe décrites pas à pas, des fiches documentaires à télécharger, et des éventuels compléments (vidéos, documents supplémentaires...) pouvant être utilisés en classe. Les 3 premières séquences (volcans, séismes, tsunamis) sont accompagnées d'un protocole d'évaluation.

 

volcans

 

Séquence 1 : "volcans"

 

seismes

 

Séquence 2 : "séismes"

 

tsunami

 

Séquence 3 : "tsunamis"

 

risque

 

Séquence 4 : "ma commune face au risque"

 

Partenaires du projet

Fondation La main à la pâte ESA CASDEN Universcience Prévention 2000 AFPCN Editions Le Pommier