Le raisonnement

« Il y a trente ans, la plupart des psychologues, des philosophes et des psychiatres pensaient que les bébés et les jeunes enfants étaient irrationnels, égocentriques et amoraux. Ils croyaient que les enfants étaient enfermés dans le concret du « ici et maintenant » - incapables de comprendre la cause et l’effet, d’imaginer l’expérience des autres, d’apprécier la différence entre la réalité et la fantaisie. Les gens pensaient encore souvent aux enfants comme à des adultes défectueux. Mais dans les trois dernières décennies, les scientifiques ont découvert que même les plus jeunes en savent plus qu’on l’aurait cru possible. » (A. Gopnik: Comment pensent les bébés, Le Pommier, 2010, p. 76)

Les scientifiques ont recours à des formes diverses de raisonnement. Par exemple, le raisonnement causal et l’exploration raisonnée leur permettent d’effectuer la recherche systématique et méthodique des causes du phénomène observé ; le recours à l’analogie entre une situation observée et une autre leur permet de changer de point de vue et d’exploiter les similitudes et différences entre situations pour résoudre des problèmes inédits.

On a longtemps dénié aux enfants la capacité de raisonner de la sorte. Cependant, les recherches récentes en psychologie du développement ont mis en évidence, chez l’enfant d’âge scolaire et préscolaire, l’existence d’une multiplicité de capacités d’apprentissage et de raisonnement, constituant une sorte de kit de démarrage précoce pour la compréhension du monde naturel. Parmi ces capacités, certaines sont particulièrement adaptées pour permettre au jeune enfant d’explorer son environnement et de mettre spontanément en place des expériences. D’autres rendent l’enfant sensible aux variations de son environnement, lui permettant d’extraire des régularités, de raisonner sur des relations causales, d’émettre des hypothèses. D’autres capacités encore lui permettent de raisonner par analogie et d’étendre ainsi sa compréhension d’une situation à une autre. C’est en prenant  considération cet ensemble de capacités précoces que l’enfant a été qualifié de scientifique en herbe, ceci dès le berceau. 

Dans ce Dossier nous présentons donc un ensemble de recherches concernant différentes typologies de raisonnement, et plus particulièrement des formes de raisonnement en lien avec la pratique et l'apprentissage des sciences. 

_______________

 

Dans ce Dossier:

 

Le raisonnement scientifique de l'enfant (Fiche synthétique)

 

Le raisonnement causal de l'enfant

Le raisonnement expérimental chez l'enfant

Le raisonnement par analogie à l'enfance

Le développement de la cognition scientifique: un parcours tortueux

Raisonnements flexibles

 

 

 

Lectures et approfondissements

 

 

Les contenus de ce Dossier s'inspirent en particulier des ouvrages suivants

 

 

Du labo à l'école, Elena Pasquinelli, Editions Le Pommier, 2015

 

 

 

 

 

 

 


Avril 2016

Texte rédigé par 

 

 

Elena Pasquinelli, membre associé de l'Institut Jean Nicod (Département d'études cognitives, ENS Paris), membre de la Fondation La main à la pâte


 

 

 Revenir à la page des Dossiers

 

Partenaires du projet