Océan - Séance d'évaluation-bilan

Résumé

A titre de bilan et au cours d’une activité d’évaluation formative (construction d’un scénario conceptuel), les élèves remobilisent les notions vues au cours des séances précédentes

Notions

Variable en fonction du parcours réalisé précédemment

Modalités d’investigation

Evaluation formative

Matériel

Par groupe :

· 1 photocopie d’un document construit à partir de la Fiche 63 (cf « avant-propos » ci-dessous

· 1 feuille A3

Durée :

1h

Avant-propos

Nous proposons ici d’évaluer les connaissances acquises par les élèves au cours des séances de ce module pédagogique par le moyen d’un scénario conceptuel.

L’enseignant doit, pour préparer cette évaluation, sélectionner les concepts abordés parmi tous ceux listés sur la Fiche 63 (chaque « boîte » résume très brièvement une notion). Il prépare ainsi sa propre fiche documentaire, adaptée au parcours qu’il a suivi au cours de ce projet pédagogique.

Elaboration d’un scénario conceptuel (par groupes)

Il est trop difficile de demander aux élèves de construire eux-mêmes un scénario conceptuel complet sur une ou plusieurs séquences. Ce qui peut parfaitement être fait, en revanche, c’est proposer des concepts « en vrac » et demander aux élèves de les organiser et les relier entre eux : c’est l’objet de cette activité. Cette activité est très riche et suscite énormément de réflexion de la part des élèves.

L’enseignant distribue aux élèves un document listant les concepts abordés au cours des séances précédentes. Il peut, pour gagner du temps, découper ces « boites » à l’aide d’un massicot ou sinon demander aux élèves de faire ce découpage.

La consigne est simple : les élèves doivent placer les « boîtes » dans un ordre logique, en indiquant les dépendances par des flèches. On peut par exemple définir qu’une flèche représente un « donc » ou « a pour conséquence ».

Mise en commun (collectivement)

A la fin de la séance, la comparaison des divers organigrammes produits par les élèves permet d’évaluer le bon apprentissage des notions scientifiques abordées au fil du projet. Les erreurs ou manques peuvent donner lieu à une discussion plus approfondie pour revoir les enchaînements logiques qui auraient été mal retenus ou mal compris.


Classe de CM1 de Sabine Lanoé (Paris)

Pour cette activité, il n’y a pas « une seule bonne réponse », et les schémas conceptuels proposés par les élèves pourront être tous différents. Ce qui est important, c’est leur cheminement de pensée et les explications qu’ils sont capables de donner à partir de leur production.

Note pédagogique

  •  Une telle activité peut également servir de base à une réflexion, non seulement sur les concepts scientifiques, mais aussi sur la nature de la science. Par exemple, on peut mettre en évidence la différence qui existe entre une relation de causalité et une équivalence :

o   Un phénomène peut avoir 2 conséquences différentes. C’est le cas, par exemple, les émissions de CO2 qui sont responsables à la fois du réchauffement global et de l’acidification des océans, par des mécanismes complètement distincts

o   2 phénomènes indépendants peuvent avoir la même conséquence. C’est le cas, par exemple, les différences de température ou de salinité qui, toutes deux, peuvent être à l’origine de courants marins.

A titre d’exemple, nous donnons ici le scénario conceptuel de la progression « école primaire » :

Partenaires du projet

Fondation La main à la pâte ESA SHOM Expéditions TARA Editions Le Pommier