Les troubles du spectre de l'autisme

 

 

« Qu’est-ce que l’autisme ? Un trouble mental ? Initialement décrit par des médecins, l’autisme reste diagnostiqué par les médecins et tend à s’associer à plusieurs conditions neurologiques et psychiatriques. Un déficit cognitif ? Plusieurs décennies de recherche ont tenté de préciser les processus neurocognitifs en jeu dans l’autisme. Un handicap ? De fait, l’autisme peut avoir des conséquences majeures sur l’autonomie et les besoins d’assistance. Une variante de l’intelligence humaine ? En effet les façons d’apprendre et de comprendre des personnes autistes de tout niveau intellectuel diffèrent de celles des personnes non autistes. Ces différentes approches jettent des éclairages différents sur les personnes autistes, leurs caractéristiques et leurs besoins. »

In Baudoin Forgeot d’Arc : À la découverte de l’autisme – D. Yvon (dir.) Dunod 2014

 

Les troubles du spectre de l’autisme (TSA) sont caractérisés par des troubles cognitifs et comportementaux présents dès la petite enfance. Ils combinent de façon durable et dans des contextes variés des troubles de l'interaction sociale et de la communication ainsi que des comportements, des intérêts ou des activités à caractère restreint, répétitif et stéréotypé. Ils entraînent des difficultés d’adaptation à la vie en famille et à la vie en société qui sont source de souffrances chez les personnes atteintes et de détresse chez leurs proches.

_______________

 

Dans ce dossier:

 

Les autismes (Fiche synthétique)

Les troubles du spectre de l'autisme

Lectures et approfondissements

 

 

 


 

 

 

A participé à la rédaction du dossier: 

 

  

Tiziana Zalla, directrice de recherche à l'institut Jean Nicod, Département d'études cognitives, ENS Paris.

les recherches de Tiziana Zalla portent sur les sciences cognitives et la psychopathologie. Elle travaille plus particulièrement sur la psychopathologie du syndrome d'Asperger, les particularités que présentent les autirmes en relation à la cognition sociale, la cognition morale, la "lecture de l'esprit' d'autrui (pensées, croyances, désirs, préférences, ...).

 

 

Janvier 2016

Texte rédigé par Anne Bernard-Delorme, Docteur en médecine, ancien chercheur à l'Inserm, membre de la Fondation La main à la pâte

 


 

 

 Revenir à la page des Dossiers

 

Partenaires du projet