Les troubles spécifiques de l'apprentissage

 

 

Dyslexie, dyscalculie, dyspraxie, dysphasie, … ces termes, qui entrent de plus en plus dans le vocabulaire des enseignants, recouvrent des réalités cliniques définies. Les décrire est nécessaire avant d’aborder ce que « un enfant dys » implique au sein d’un dispositif d’enseignement. Reconnaître et comprendre les « dys » est important pour permettre aux enfants souffrant de ces troubles de l’apprentissage de s’épanouir à l’école et d’apprendre en compensant ou contournant leurs difficultés. Comprendre les « dys » permet également de considérer l’éducation d’un point de vue inédit et de bousculer certaines idées reçues ou a priori éducatifs pour favoriser une approche scientifique de ce que signifient « apprendre » (au sens de l’élève) et « enseigner ».  

 

On regroupe sous « troubles dys » un ensemble de troubles du développement de l’apprentissage d’origine neurobiologique. Mais chaque « dys » a ses caractéristiques propres si bien que parler d’enfants « dys » en général ne signifie pas grand-chose et peut même induire des erreurs. Les aires cérébrales impliquées sont différentes pour chacun de ces troubles, de même que les manifestations et les prises en charge. 

Un enfant ayant un trouble « dys » est un enfant normalement intelligent qui se trouve en difficulté à l’école lors des apprentissages que d’autres élèves du même âge réussissent plus précocement ou plus facilement que lui. Les troubles « dys » se manifestent chez des enfants ayant une intelligence normale, un comportement social normal et n’ayant ni déficits sensoriels, ni troubles émotionnels. Ils surviennent dans tous les milieux socio-culturels. Ils existent dans tous les pays même si leur impact, notamment pour la dyslexie, est variable. Ils peuvent compromettre la vie professionnelle. La dyslexie est un trouble de l’apprentissage de la lecture ; la dyscalculie, un trouble de l’apprentissage de l’arithmétique ; la dyspraxie, un trouble du développement moteur et de l’écriture ; la dysphasie, un trouble du développement du langage oral ; il existe aussi des troubles spécifiques de l’attention. Il est fréquent que ces troubles soient associés chez un même enfant : on estime que 40% des enfants ayant des troubles « dys » ont plusieurs types de troubles d’apprentissage. 

 

_______________

 

Dans ce dossier:

 

Les troubles spécifiques de l'apprentissage (Fiche synthétique)

La leçon des dys

 

Lectures et approfondissements

Vidéos, séminaires, cours, ...

 

 

A participé à la rédaction du dossier: 

 

Caroline Huron Chargée de recherche INSERM, Equipe Unicog,  Neurospin, spécialiste de la dyspraxie, fondatrice de l'association Le Cartable Fantastique  http://www.cartablefantastique.fr/

 
 
 
 
 
 

Janvier 2015

Texte rédigé par Elena Pasquinelli

Fondation La main à la pâte / Institut Jean Nicod (Département d'études cognitives, ENS Paris)

 

 

Partenaires du projet

Fondation La main à la pâte