III.4.1 - Comment s’organise une ville intermodale ?

Niveaux conseillés

CE2, CM1, CM2, 6e

Résumé

Les élèves discutent de l’intermodalité et des aménagements qui lui sont nécessaires à l’aide de deux photographies.

Notions

• La collectivité joue un rôle important dans l’aménagement de la ville et des plateformes d’échanges, indispensables pour l’intermodalité.
• Les gares deviennent peu à peu un lieu de vie intermodal au centre de la ville.

Modalité d'investigation

Étude documentaire

Matériel

• Photocopie de la fiche 43 (Lyon-Confluence)
• Photocopie de la fiche 44 (Clichy-sous-Bois)

Lexique

Collectivité, plateformes d’échange, auto-partage, intermodalité

Durée

1 h

Avant-propos

Avant de faire cette séance, il est fortement conseillé d’avoir étudié au moins la séance III.3.2 « Multimodalité et Intermodalité ». Sinon, les élèves peuvent effectuer une recherche préalable, en classe, ou chez eux, des termes « intermodal » et « intermodalité » sur Internet. La définition n’existe pas encore dans les dictionnaires.

Question initiale

L’enseignant demande aux élèves de rappeler ce qu’est l’intermodalité (cf. III.3.2).
L’enseignant pourra alors demander : à votre avis, qu’est-ce qui est nécessaire pour que l’intermodalité soit possible dans une ville ? On pourra attendre un grand nombre de réponses, très variables selon le niveau des élèves, l’endroit où ils habitent ainsi que les séances qu’ils auront faites avant celle-ci. Ci-dessous, un exemple de trace écrite collective :


Classe de CM2 de Marion Fouret (Le Kremlin-Bicêtre)

Étude documentaire (par groupes)

L’enseignant distribue les deux fiches documentaires sur les quartiers de Lyon-Confluence et Clichy-sous-Bois. Il fait remarquer aux élèves que sur le plan de Clichy-sous-Bois, un symbole « bus » représente 1 seul arrêt de bus, tandis que sur le plan de Lyon-Confluence, un symbole « bus » représente 4 à 5 arrêts de bus (les distinguer aurait nécessité un zoom plus poussé).
Les élèves discutent et comparent ces deux quartiers sur la base des critères qu’ils ont cités précédemment. L’enseignant pourra proposer aux élèves de répondre aux thématiques suivantes si elles ne sont pas abordées dans la discussion : les points communs et les différences, le quartier le plus accessible, la distance à parcourir dans les deux quartiers pour accéder à un moyen de transport…

Mise en commun

Les élèves comparent leurs réponses et décrivent les deux quartiers. La trace écrite présentée ci-dessous donne un exemple de comparaison :


Classe de CM2 de Marion Fouret (Le Kremlin-Bicêtre)

L’enseignant demande ensuite aux élèves : Quel est le rôle de la gare dans le quartier de Lyon-Confluence ?
Les élèves pourront citer les différents services rendus par la gare, en plus de celui, évident, d’offrir un accès aux trains (commerces, restaurations, loisirs, services de santé…). Ils pourront remarquer que la gare est au coeur du quartier et qu’elle relie tous les moyens de transport entre eux, et pas seulement les transports ferrés. Petit à petit elle devient un lieu de vie.

Conclusion

La classe élabore une conclusion collective, par exemple : La gare, lieu de sortie et d’entrée de la ville, peut aussi être un lieu d’intermodalité et devenir un lieu de vie.

Prolongements possibles

  •  Le site http://www.gares-en-mouvement.com permet d’accéder, en temps réel, pour chaque gare de France, à de nombreuses informations : comment venir et repartir (noeuds multimodaux), commerces, accessibilité, services, etc. Il peut donc être très utile pour travailler sur « la gare comme lieu de vie ».
  •  Sur le site http://www.sncf.com/fr/education/developpement-durable-college on trouvera quelques vidéos, dont deux qui peuvent être utiles ici : « L’intermodalité : une réponse aux besoins des populations » et « La ville contemporaine : un territoire en mutation ».

 

Retour au module Retour à la Partie III - L'écomobilité Retour à la Séquence III.4 - Vers la ville idéale

 

Partenaires du projet

ADEME CASDEN Editions Le Pommier