Historique de la Fondation La main à la pâte

La main à la pâte vise à développer un enseignement des sciences fondé sur l’investigation à l’école primaire et au collège. Lancée en 1995 à l’initiative de Georges Charpak, prix Nobel de physique, puis de Pierre Léna et Yves Quéré avec le soutien de l’Académie des sciences, La main à la pâte est devenue en 2012 une fondation de coopération scientifique fondée par l’Académie des sciences, l’Ecole normale supérieure (Paris) et l’Ecole normale supérieure de Lyon. La Fondation La main à la pâte poursuit et amplifie les actions conduites en France et dans le monde.

 

Depuis ses débuts, l’action de La main à la pâte a pour objectif premier d’aider les enseignants à découvrir (pour les professeurs de l’école primaire) et à enseigner la science et la technologie en mettant en œuvre une pédagogie d’investigation permettant de stimuler chez les élèves esprit scientifique, compréhension du monde et capacités d’expression.

Les dix principes, élaborés en 1998, résument l’essentiel de ce qui est proposé par La main à la pâte :

  • les six premiers décrivent de façon simple la pédagogie sous jacente. Cependant, l’un de ces principes se réfère au cahier d’expériences qui est constitué d’écrits individuels, de groupe et collectifs, ce qui est nouveau.
  • les quatre derniers concernent l’accompagnement, dont un accompagnement par un site Internet (qui sera créé en 1997) et par des scientifiques issus de la recherche académique ou de l’entreprise.

L’un des fondements de l’action de La main à la pâte est de fournir cette aide, par différents moyens, de manière gratuite.

Addons