Entraînement et structuration

Auteurs : Jean-michel Rolando(plus d'infos)
Résumé :
Au cours des activités conduites en formation, il est habituel et naturel de mettre l’accent sur les démarches d’investigation et notamment sur celles qui permettent l’expérimentation active et effective des élèves... C’est bien sûr extrêmement important. Cependant, pour apprendre efficacement, les élèves ont aussi besoin, à d’autres moments, d’autres types d’activités pour s’entraîner, consolider et structurer leurs acquis. L’objet des trois activités de formation proposées est de sensibiliser les enseignants à l’importance de ces activités et de leur donner les moyens d’en proposer ensuite à leurs élèves.
Copyright :
Creative Commons France. Certains droits réservés.

L’accent mis en formation sur les démarches d’investigation est normal et compréhensible compte tenu du contexte de l’enseignement des sciences. 
Parmi les enseignants qui font pratiquer les sciences à leurs élèves selon des démarches d’investigation effectives, beaucoup n’ont pas encore pris la mesure d’autres composantes de l’apprentissage qui, une fois l’investigation terminée, contribuent à stabiliser la connaissance acquise, d’une part par des activités ou des exercices qui visent l’entraînement et la mémorisation et, d’autre part, par des activités de structuration.

Dans cet esprit, nous proposons :

- de délivrer un propos général dans un article intitulé « Entraînement, consolidation, structuration … Que mettre derrière ces expression ? » afin d’éclairer le lecteur sur ce que nous entendons par activité d’entraînement et activité de structuration [lien pdf].

- trois exemples d’activités de formation.

Les deux premières se déroulent selon une logique sensiblement identique. Il s’agit de présenter aux enseignants en formation un déroulement réel ou réaliste, conforme dans son contenu aux programmes et aux capacités des élèves auxquels ils s’adressent, et conforme à la démarche d’investigation actuellement préconisée, puis d’analyser en quoi ce déroulement n’est pas totalement satisfaisant.

- Le premier exemple concerne une séquence d’électricité à destination du cycle 3 (ou du cycle 2 si l’on supprime les dernières séances) dans laquelle il manque clairement des activités et des exercices d’entraînement [lien pdf].

- Le second exemple prend appui sur une séquence conduite en PS d’école maternelle. Il permet d’illustrer l’ensemble des activités nécessaires pour accompagner l’investigation des élèves. Nous verrons ici que les activités complémentaires à envisager après l’activité d’investigation visent à la fois l’entraînement et la structuration [lien pdf].

- Le troisième exemple vise de manière plus ciblée une formation aux activités de structuration. Il s’appuie sur les notions de mélange et de dissolution au cycle 3 [lien pdf].

Addons