Séquence II.2 : Impacts des transports sur les écosystèmes

Niveaux conseillés

CE2, CM1, CM2, 6e

Présentation de la séquence

Cette séquence est constituée de six séances.
Les transports impactent sur le vivant à travers différents processus : tout ce qui appartient à la création d’infrastructures (la consommation d’espace qui peut fragmenter les habitats et imperméabiliser les sols) ou encore à l’alimentation énergétique (consommation de ressources, changement climatique, pollution de l’air…).
Le scénario conceptuel ci-dessous permet de suivre la progression notionnelle, exprimée en langage élève.

Résumé des séances

Titre Modalités d’investigation Résumé
1 : Les transports ont-ils un impact sur les écosystèmes ? Étude documentaire Les élèves énoncent leur vision des impacts issus du transport sur les écosystèmes. à partir de photographies, ils précisent ces impacts et imaginent des solutions pour limiter la fragmentation des habitats.
2 : Comment les villes se sont-elles étendues en 200 ans ? Étude documentaire à l’aide de deux photographies d’une même ville prises à deux époques différentes, les élèves constatent l’étalement urbain au détriment d’espaces abritant de la biodiversité.
3 : Que devient l’eau des pluies sur différents sols ? Expérimentation Les élèves testent l’infiltration de l’eau dans différents types de sol et constatent que les surfaces bitumées imperméabilisent les sols.
4 : Quelles sont les sources d’énergie que l’on utilise ? Étude documentaire Les élèves approchent les notions de l’énergie (utilisation, forme, source…), notamment à travers des illustrations de différents moyens de transport.
5 : Y a-t-il un lien entre les transports et le changement climatique ? Étude documentaire Les élèves tracent les graphiques de l’évolution du CO2 et de la température moyenne globale. Ils font le lien entre transports et changement climatique.
6 : Quelle est l’efficacité énergétique de nos moyens de transport ? Résolution de
problèmes
Après avoir fait des calculs de conversion d’énergie, les élèves comparent la consommation d’énergie de différents moyens de transport pour déplacer 300 personnes sur 10 kilomètres.

 

Partenaires du projet

ADEME CASDEN Editions Le Pommier