le cerveau en maternelle

10 messages / 0 récent(s)
Dernier message
le cerveau en maternelle

Bonjour,
Je suis professeure des écoles et souhaiterai élaborer un projet sur le fonctionnement du cerveau en général ( structure, neurones...) en maternelle
mais aussi quelques fonctions cognitives telles que l'attention, la mémoire...
J'ai consulté les séquences proposées dans " écran et cerveau", davantage orientées pour des plus grands.
Je m'appuierai sur le conte de "Mimi La microglie".
Si certains d'entre vous avait des idées de ressources possibles, merci de m'en faire part.

Françoise

Chère Françoise, merci beaucoup pour ton message et pour l'intérêt que tu portes à ce sujet passionnant: le cerveau. 

En effet les séances du modèle "Les écrans, le cerveau... et l'enfant" sont plutôt pensées pour un public plus grand, idéalement du cycle 3, avec des activités tout à fait faisables en cycle 2. 

Pour la maternelle, je pense que traiter certaines fonctions cognitives, sans nécessairement les rendre explicitesaux enfants, est plus adapté que présenter le cerveau organe. Je connais (et aime beaucoup) la vidéo de Mimi la microglie (les étudiants Cog'Innov sont géniaux) mais je pense que bien que la modalité de présentation soit engageante et claire, les conetnus sont peu intéressants pour de tout petits, au sens que ça ne leur apporte pas des connaissances réutilisables dnas leur quotidien, une compréhenisqon qui se rattache à des questions qu'ils se posent de façon spontanée. 

Par contre, l'âge de la maternelle me semble plutôt adaptée pour travailler sur

- l'attention (et notamment sur comment reconnaitre son attention, y faire attention, la retrouver),

- les fonctions exécutives (à travers des jeux comme jacques a dit, des jeux de tour de parole, des jeux comme le frapper souffler qu'on trouve dans le module "Les écrans, le cerveau... et l'enfant" ...

par exemple: tu peux fabriquer deux jeux d'images: l'une avec un soleil et l'autre avec la lune ou une scène nocture; tu montres les images dans le désordre; dans une première phase, l'enfant doit dire "jour" quand il voit le soleil et "nuit" quand il voit la lune; après le jeu se complique et.... il faut faire l'envers!)

- la mémoire, en cherchant à comprendre comment on se souvient d'une chanson par exemple (dans le module tu trouves une activité qui peut être adaptée en maternelle)

- et aussi sur l'empathie, la reconnaissance des émotions sur les visages d'autrui, dans des scènes/petits films pour exercer ces fonctions dans des situations plus difficiles que celles de la vie de tous les jours. Encore uen fois, tu trouveras des inspirations (à adapter) dans le module, notamment en relation avec l'activité son-images, celle sur la reconnaissance des visages. Mais tu peux aussi sélectionner des vidéos avec des scènettes et demander aux enfants d'identifier les émotions qui y sont exprimées, comment, et ce que eux ressentent face à ces émotions. 

N'hésite pas à écrire sur ce forum pour nous raconter et poser de nouvelels questions, aussi intéressantes que celle-ci!

Elena Pasquinelli

Bonjour,

Je ne connais pas d'outils adaptés aux maternelles, mais si tu veux des informations bien faites sur les neurosciences pour alimenter tes cours tu peux regarder ici:
http://www.semaineducerveau.fr/2016/WebSites_Mysteres.php

http://lecerveau.mcgill.ca/

Docteur en neurosciences
Docteur en anesthésie reanimation

Bonjour,
pour information la semaine du cerveau débute à Lyon entre le 14 et le 20 Mars prochain, avec plein d'atelier pour faire découvrir les neurosciences!
Plus d'informations ici:
http://www.semaineducerveau.fr/2016/Villes/villes.php?ville=12

Baptiste

Docteur en neurosciences
Docteur en anesthésie reanimation

bonjour,
j'ai suivi une formation en neurosciences,présentée par un collègue professeur de mathématiques: lien d'une de ses conférences: https://www.youtube.com/watch?v=aOcpR8K0VRs
petite idée de plan:
- présentation des trois cerveaux (reptilien, limbique et cortex);
- expliquer les limites de l'attention (quelques jeux pour la concentration: jeux des différences, où est Charlie, chercher l'intrus...;
- le mythe des multitâches;
- la plasticité cérébrale (https://www.youtube.com/watch?v=f2JlHKq4TBk);
- mémoire à court terme;
- mémoire à long terme.
C'est un atelier que je propose à des collégiens.
est-ce adapté en maternelle?
personnellement, je ne m'attarde pas sur le fonctionnement neuronal, juste une comparaison avec les guirlandes qui clignotent...
Les collégiens se passionnent pour ce sujet...
cordialement, Guintrand Richard, enseignant en sciences physiques, collège

Je voudrais attirer l'attention sur le fait que théorie du cerveau triunique où trois cerveaux distincts seraient apparus successivement au cours de l’évolution de l'espèce humaine : un cerveau reptilien, puis un cerveau paléomammalien (apparenté au cerveau limbique) et enfin un cerveau néomammalien (apparenté au néocortex) est complétement obsolète (https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9orie_du_cerveau_triunique).
.
Depuis les années 2000 il est établi que les différentes régions du cerveau sont communes à tous les vertébrés et leur plan d'organisation est identique, la seule différence étant la taille relative des régions cérébrales. Voir la figure, "Les principales régions du cerveau" dans https://fr.wikipedia.org/wiki/Cerveau#cite_note-purves-45.

Jean-Louis Prioul

attention tout de même! Je pense qu'effectivement la présence d'un néocortex est commune à tous les mammifères. Avec une anatomie fonctionnelle partiellement conservée, effectivement.
Par contre la présence d'un tel néocortex est encore discuté chez certains vertébrés, comme chez les oiseaux par exemple.

Docteur en neurosciences
Docteur en anesthésie reanimation

Ce n'est pas ce que dit l’article que vous citez :" Mais ceci n'empêche pas la partie paléontologique et évolutive de la théorie d'être justifiée : le cerveau humain est le résultat de périodes de céphalisation successives."...

Bonjour, je me permets de réagir à votre demande, car je trouve que les outils clés en main sont rarement adaptés à une réalité de terrain, et n'apportent pas de solutions fiables à long terme. L'important, à mes yeux, en neurosciences étant plutôt de changer de regard sur les élèves et d'intégrer l'apport de la plasticité cérébrale dans notre pédagogie, je ne trouve pas que des petits jeux suffisent à modifier les paradigmes des enseignants sur l'apprentissage, ni l'estime de soi des élèves. Je me méfie des séances "clés en main" proposées ici et je préfère réfléchir à des projets où je cherche des solutions répondant aux questions précises que me pose ma classe. A cet égard, je vous engage à lire le dossier des Cahiers Pédagogiques n° 527 de février 2016 sur les neurosciences et la pédagogie, certaines pistes de réflexion y sont très intéressantes. Un article en particulier de Bruno della Chiesa a attiré mon attention, "Neuroéducation attention danger..." Il y parle des neurocharlatans qui profitent de notre intérêt pour les neurosciences en éducation pour nous vendre des solutions inadaptées, voire dangereuses... Alors bonne lecture et bonne réflexion ensuite pour travailler en maternelle avec les élèves sur la compréhension de leur fonctinonement ou de leurs émotions... A ce sujet, Elena Pasquinelli ci-dessus a fait des réponses que je trouve très intéressantes... Sincèrement,
Claire Muller (professeur des écoles, formée au DU Neurosciences et apprentissages tout au long de la vie, à l'UCO d'Angers)

Bonjour,

En réponse à ta demande j'ai trouvé ce lien qui me semble intéressant :
http://www.labneuroeducation.org/publications/dcouvrir-son-cerveau-pour-...

Nathalie