Questions sur la démarche expérimentale

5 messages / 0 récent(s)
Dernier message
Questions sur la démarche expérimentale

Bonjour,

Dans le cadre du concours de recrutement de Professeurs des écoles, j’ai préparé une séquence pédagogique sur l’alimentation en CE2 et ce qui m’inquiète c’est la justification de la démarche expérimentale.
Il me semble qu’il y a bien toutes les étapes de la démarche mais pas toujours dans l’ordre. Il y a notamment plusieurs retours en arrière.

La plupart des séances font appel au questionnement, à la formulation d’idées, à la recherche, à la mise en commun et à l’institutionnalisation.

Est-il absolument nécessaire que toutes les étapes de la démarche expérimentale soient présentes à chaque séance et doivent-elles toujours être dans le même ordre ? Peuvent-elles par ailleurs être rassemblées ?
Peut-il (ou doit-il) y avoir des démarches expérimentales dans la démarche expérimentale, autrement dit, peut-il y avoir une démarche expérimentale à chaque séance, et une démarche expérimentale globale qui lie l’ensemble des séances ?

Ensuite, j’ai pensé la plupart des séances suivant un déroulement qui comprend : une situation
d’entrée (avec un questionnement…), des consignes à donner, une mise en commun, et une conclusion avec trace écrite. Cela paraît-il correct comme type de déroulement ?

Merci beaucoup pour votre aide.

Bonjour,

En réponse à votre inquiétude, à l'école primaire nous n'avons pas mission d'amener les élèves dans une démarche expérimentale pure qui dans bien des cas poserait de nombreux problèmes :
- problèmes matériels,
- problèmes conceptuels,
- problèmes de temps ou de découragement des élèves.

C'est pourquoi l'on parle de "démarche d'investigation" ou d'"enseignement fondé sur l'investigation".

Plus qu'un protocole immuable, il s'agit à mon sens d'un positionnement consistant à ne jamais fournir aux élèves des connaissances qu'ils sont capables de découvrir eux-mêmes par observation, expérimentation, recherche documentaire.

L'enseignant intervient par les questions qu'il pose, le matériel mis à disposition, le temps consacré au sujet, le choix des hypothèses expérimentées, mais il s'oblige à suivre les propositions des élèves à chaque fois que possible

Au niveau formalisation des connaissances, il est aussi important que les conclusions soient rédigées avec les mots des élèves.

La meilleure démarche expérimentale est inutile si au final la trace écrite consiste en un texte à trou rédigé par l'enseignant avec le vocabulaire spécifique à recopier.

Bonjour,

Sur le principe, vous avez raison. La totalité des étapes de la démarche expérimentale ne peut pas être déclinée à chaque séance. Sinon vous risquez de tomber dans la caricature incarnée par la méthode OHERIC (http://fr.wikipedia.org/wiki/OHERIC).

Pour justifier la souplesse et la multiplicité des actions possibles, articulables de manière logique et structurée, vous pourriez peut-être vous inspirer du diagramme figurant page 10 du guide "lenseignement des sciences fondé sur l'investigation, conseils aux enseignants" téléchargeable à l’adresse:

http://www.fondation-lamap.org/sites/default/files/upload/media/minisites/astep/PDF/IBSE_GUIDE.pdf

Bien cordialement, en vous souhaitant pleine réussite!

BS

----
Béatrice Salviat

Pour compléter un peu ces deux réponses, une remarque: la démarche n'est pas qu'expérimentale, autrement dit l'investigation peut s'appuyer sur des observations, une recherche documentaire ou encore la réalisation de maquettes, etc. On peut avoir une activité scientifique, acquérir de nouvelles connaissances sans faire obligatoirement des expériences.

Merci d'avoir pris le temps de me répondre. C'est bien clair maintenant.

Pensez-vous que je puisse faire une analyse critique de certaines parties de mon dossier lors de la présentation orale? J'aimerais corriger certains points, et montrer que j'ai conscience de mes erreurs et que je sais les corriger. Ou bien dois-je présenter mon dossier comme j'aurais aimé qu'il soit, c'est à dire en rectifiant ou en ajoutant de nouvelles choses, mais sans préciser qu'il s'agit de rectifications, en faisant comme si c'était ce que j'avais écrit?