Peut-on parler de démarche d'investigation au cycle 1 ?

4 messages / 0 récent(s)
Dernier message
Peut-on parler de démarche d'investigation au cycle 1 ?

Bonjour,

Je prépare actuellement les épreuves d'admission du CRPE, et j'ai décidé de réaliser mon dossier d'option en sciences. J'ai pour cela pu observer dans une classe de Grande Section une séquence sur le thème des aimants, mettant en place une démarche d'investigation (exemple trouvé sur le dvd du Sceren, que l'on trouve dans toutes les écoles...) Mon problème est le suivant : selon mon professeur de sciences de l'ESPE, on ne peut pas parler de démarche d'investigation ni même de démarche scientifiques avant le cycle 3, puisque c'est seulement là qu'elle apparaît dans les programmes. Pourriez-vous m'éclairer à ce sujet ?

Merci d'avance

Bonjour,

Pour être vraiment puriste, je ne pense pas que l'on puisse parler de véritable démarche scientifique ou d'investigation en classe tout court et ce , quel que soit le niveau. En effet, si la démarche préconisée par les programmes s'apparente à la démarche scientifique, elle en diffère par certains points :alors que le scientifique tente de répondre à des questions dont il ne sait pas si des réponses existent, les élèves savent en général que les problèmes auxquels ils sont confrontés ont des réponses, qu'ils vont finir par découvrir, aidés de l'enseignant. Ils ne construisent pas de nouvelles connaissances scientifiques comme pourrait le faire le chercheur, ils sont dans une activité d'apprentissage, les connaissances à acquérir étant définies par les programmes. La démarche scientifique est en général bien plus complexe que la démarche suivie en classe. Je vous renvoie notamment à la lecture du livre "enseigner les sciences expérimentales à l'école élémentaire" - physique et technologie- de R. Tavernier - 2009 - éditions Bordas (p. 12).

Maintenant, la démarche proposée dans les programmes de 2008, appelée "démarche d'investigation" est la même (ses étapes sont identiques) pour les différents cycles de l'école primaire. Mais évidemment, le questionnement, les hypothèses, le matériel, l'expérimentation, etc. devront être adaptés à l'âge des enfants.

Cordialement.

Sandrine Marvilliers

Voici un extrait du livre "Enseigner les sciences : comment faire ?" de Wynne Harlen.
"L'éducation scientifique commence pour les enfants dès qu'ils réalisent qu'ils peuvent découvrir des choses au travers de leurs actes : en tamisant du sable, en soufflant des bulles de savon, en mettant du sel dans l'eau, en comparant des matériaux différents, en observant les mouvements de la Lune et des étoiles".
Ils peuvent donc comparer des aimants à d'autres matériaux. Tenter de les caractériser simplement. Passer au tamis de la limaille de fer et la saupoudrer sur l'aimant. Voir des figures appelées des lignes de champ.

Bien cordialement,

Marie-Thérèse Lehoucq.

Il me semble qu'(il ne faut pas confondre plusieurs choses
1) il est évident que le chercheur en sciences cherche et ne connait pas les réponses . En revanche l'enfant cherche et ne connait pas, en général, non plus les réponses. Pour lui, c'est un peu comme s'il était chercheur sauf que l'enseignant l'aide à chercher en lui posant des questions, en essayant de lui faire expliciter ce qu'il pense càd qu'à chaque fois qu'il donne une réponse, il doit essayer de justifier sa réponse en fournissant un ou plusieurs arguments. Bien sur l'enfant jeune de l'école maternelle ne va pas très loin. Pour lui, les connaissances à acquérir sont certes limitées mais il est très possible de soit commencer par des observations et en déduire des régularités, soit par des questions et essayer d'imaginer des réponses . Ensuite, à l'école maternelle, on fait en général des expériences ou des observations (par exemple observer des lombrics). Il y a sur le site une activité pour les CLIS sur les aimants et les enfants concernés sont au niveau de l'école maternelle. Il y a une démarche d'investigation qui rend l'élève acteur de son apprentissage. En effet il participe activement à son apprentissage, a déjà des idées sur ce qui est étudié , les expriment et ensuite vérifie expérimentalement . A la fin il est possible d'en tirer une conclusion modeste certes mais une conclusion tout de même. Je vous renvoie à deux textes qui se trouvent sur le site dans la documentation pédagogique à Aides pour la classe pour guides pour l'enseignant
Bon courage
ES