Comment grandissons-nous ?

11 messages / 0 récent(s)
Dernier message
Comment grandissons-nous ?

Bonjour, Je dois commencer des séances sur la problématique suivante avec des CE2: Comment grandissons-nous? Etant dans ma première année d'enseignement, j'hésite sur la façon de démarrer la séance. Est-il plus judicieux de commencer par l'observation de radiographies ou par les représentations des élèves sur les représentation concernant l'évolution du corps au fil des années (terrain peut-être glissant)Merci pour votre aide !Nadège

Nad

Peut-être leur demander d'amener des photos d'eux bébé, puis à 2 ans, 5 ans etc.....Bonne chance.....

Bonjour,Le sujet est difficile en raison de la lenteur du phénomène chez nos élèves. Impossible de l'observer dans un temps de classe raisonnable. L'apport documentaire est donc indispensable et il doit être exploitable. Les radios pourraient en théorie convenir mais il est difficile de réunir un ensemble cohérent des mêmes parties du corps pour faire des comparaisons de données objectives. On ne pourra généralement que dégager des observations qualitatives ... mais tous les enfants de CE2 savent DÉJÀ qu'ils grandissent !! Cela revient donc à enfoncer une porte ouverte de constater ce fait sur des radios ! Il me semble plus formateur de travailler sur des données objectives, un document donc, pour réaliser un histogramme. Mais cela nous éloigne d'un des principes de la main à la pâte : observer un phénomène du monde réel. On peut pourtant concilier observation du réel et approche documentaire en mettant en place un élevage d'écrevisses, assez faciles à trouver chez un poissonnier, ou d'insectes (phasme, grillon ...) dont la croissance est rapide et différente de celle des enfants. Croissance lente et régulière pour ces derniers et mues successives pour les autres.Vous trouverez une séquence complète sur le sujet et des documents téléchargeables sur :http://www.perigord.tm.fr/~ecole-scienc/pages/activite/monde_vivant/visu_module.php?d omaine=monde_vivant&titre_module=Grandir&activite=activite&monde_vivant=monde_vivant Bien cordialement.François Lusignan

Bonjour Quels sont vos objectifs? ...que mettez vous derrière votre "comment" ?Est il question de la croissance ( augmentation de masse , de taille pendant l'enfance et l'adolescence jusqu'au stade adulte ) ou pensez vous parler des transformations liées à la puberté ? ( c'est votre "terrain glissant" qui me laisse penser à ce dernier point) ou des deux ?- La question serait " quels sont les changements de notre corps lorsque nous grandissons"De toutes façons, il ne me semble pas judicieux de démarrer par des radiographies ( les radiographies peuvent être utiles pour observer les cartilages de croissance...donc la croissance des os...utile pour expliquer l'augmentation de taille) . Vous pouvez plutôt partir des représentations des élèvesSi vous mettez en place un climat de confiance dans la classe , vous pourrez parler avec eux des transformations liées à la puberté.....à condition d'avoir fait au préalable le travail d'éducation à la sexualité sur les filles et les garçons ( différences morphologiques )Maryvonne STALLAERTS

Maryvonne STALLAERTS
Ex - Formatrice ESPE de Bretagne
UNIRèS, Réseau des universités pour l'éducation à la santé
http://plates-formes.iufm.fr/education-sante-prevention/

Effectivement, je pense que je ne suis pas très au clair avec les objectifs précis de la séance. Je pense plutôt travailler sur les changements observés au cours de la croissance : puberté....Merci pour vos remarques et vos pistes !

Nad

Bonjour,Tu peux peut-être demander aux élèves d'amener leur carnet de santé. Je ne sais pas si ça se fait encore, mais dans le mien il y avait la courbe de poids et de taille depuis la naissance. Si les parents et les médecins ont fait des relevés réguliers, ça peut être un point de départ très personnel pour chaque enfant!Klervi LE MESTRE, enseignante en CP

Bonjour, L'idée du carnet de santé est très bonne mais pour des raisons de confidentialité, il serait préférable de demander aux enfants de relever, à la maison, une taille et un poids par an. A partir de ces données on peut faire des courbes de croissance en classe. Pour montrer que c'est un phénomène continu, il est possible de leur demander de faire un repère chaque jour à la base de l'ongle et de mesurer les longueurs totales également tous les jours. Là encore on peut faire un graphique. Faire cela pendant 1 à 2 semaines. On démontre ainsi que la croissance se fait par la base. Faire l'analogie avec la croissance en longueur des os qui se fait à partir de zones spécifiques, les cartilages de conjugaison que l'on peut voir sur les radios de tête d'humérus ou de radius d'un enfant alors qu'ils ont disparu chez l'adulte. Evelyne Prioul

Jean-Louis Prioul

Bonsoir,J'interviens car il me semble que la question de départ n'est pas "Est-ce que nous grandissons ?" ni "A quelle vitesse grandissons-nous ?" mais comment grandissons-nous ?"Je trouverais pertinent de faire observer aux enfants la croissance de cristaux de sel, de leur montrer que pour que les cristaux croissent, il faut leur apporter du sel et que nous trouvons de même dans la nourriture, la matière qui nous permet de croître.Leur parler des différents tissus du corps humains, la matière nécessaire à la bonne croissance d'un os n'est pas tout à fait la même que celle qui est nécessaire à la croissance d'un cheveu ou de la peau. Cela permet d'aborder la notion d'équilibre alimentaire.Il me semble également judicieux de leur parler du rôle du sommeil dans la croissance.Cordialement,Fabienne

 F. T.

BonjourLa réponse à "comment grandissons-nous" est à mon avis assez complexe pour des CE2. Il me semble intéressant de montrer les points suivants:- nous grandissons de façon continue - en gros, on ne s'en rend pas compte d'un jour à l'autre, mais si on compare sa taille avec celle qu'on avait il y a un an, on a grandi. Peut être proposer à chaque enfant de demander à ses parents sa taille à la naissance, celle qu'il avait à 1 an à 6 ans (je crois que ça correspond à des visites médicales obligatoires). Et puis mesurer (en classe) sa taille maintenant. On peut alors comparer avec des animaux en élevage dont certains grandissent comme nous de façon continue et d'autres par "sauts successifs", de façon discontinue; des phasmes, des grillons ou des vers à soie sont faciles à élever et à observer. On peut aussi comparer avec la croissance des plantes qui se fait aussi de façon continue- nous grandissons pendant l'enfance et l'adolescence, à des vitesses variables (très vite pendant la 1ère année, et pendant l'adolescence, moins vite après). Quand on est adulte, on ne grandit plus. Pour cela, on peut s'appuyer sur l'observation de courbes de croissances et comparer à nouveau avec ce qui se passe chez les vers à soie par exemple. Il y a des animaux qui continuent à grandir pendant toute leur vie (certains insectes par ex.) et les plantes grandissent aussi toute leur vie. - toutes les parties du corps ne grandissent pas au même rythme. Là on peut comparer une photo de la même personne (la maîtresse ?) bébé, enfant, adolescente et adulte (sinon on trouve dans les bouquins des dessins d'une personne aux différents stades de la vie) : par rapport au reste du corps, la tête est très grosse au début de la vie, puis elle grandit moins vite que tout le reste. - il y a une relation entre la taille et la masse : là aussi la comparaison de courbes de taille et de masse peut être utile: plus on est grand, plus on est lourd. Mais la masse ne dépend pas que de la taille : c'est l'occasion de faire un peu d'éducation à la santé !!!- on grandit parce que nos os s'allongent et croissent en épaisseur. C'est là que des radios d'os longs peuvent être utiles. L'allongement se fait au niveau d'une zone cartilagineuse (= cartilage de conjugaison), située entre la tête de l'os et la partie longue. Nos muscles s'allongent et s'épaississent aussi au fur et à mesure que les os grandissent. Quand on a fini de grandir, on n'a plus de cartilage de conjugaison. Le contrôle de cette croissance est beaucoup trop complexe pour être détaillé, mais on peut retenir que notre organisme fabrique des substances (hormones) qui induisent la croissance; une d'ente elles est notamment fabriquée pendant qu'on dort. Il est important que notre organisme ait les substances nécessaires pour pouvoir fabriquer des os et des muscles: du calcium, des vitamines, des protéines, des sucres (qui apportent de l'énergie), des "graisses" (qui permettent notamment le développement du système nerveux)... en résumé il est important d'avoir une bonne hygiène de vie (sommeil, alimentation équilibrée etc).. donc une nouvelle couche d'éducation à la santé.- enfin, ce qui me semble le plus important, c'est que nous sommes tous différents et que c'est normal. Si on observe des vers à soie, des plantes ou autres, on voit bien que dans une même espèce certains individus sont plus grands, d'autres plus petits; c'est pareil chez nous et c'est de toute façon une des caractéristiques du monde vivant (ça, c'est très important en biologie, notamment pour ensuite comprendre les principes et mécanismes de l'évolution du vivant)Voilà donc quelques pistes de réflexion, en espérant qu'elles vous soient utilesBien cordialementSylvie

Vouloir travailler sur "comment grandissons-nous ?", c'est travailler sur une des fonctions du vivant : la croissance.Restons sur le vivant ! Etudier la croissance des cristaux de sel ne pourra qu'introduire des confusions et la notion de vivant-non vivant risque d'en pâtir !Travailler sur la croissance des enfants est indissociable de la croissance des êtres vivants. Il faut donc faire des comparaisons entre les êtres vivants : montrer que chez les humains la croissance est lente, plus ou moins régulière jusqu'à un certain âge, montrer qu'à âge égal, la croissance n'est pas la même pour tous, prendre donc la taille des élèves mais aussi celle des adultes de l'école et la comparer avec l'âge, celle des parents, et la comparer avec l'âge; montrer que c'est le cas pour tous les mammifères, comparer avec d'autres animaux (les insectes à métamorphose (ténébrions), les animaux qui muent (phasmes) : leur croissance va être par à-coups, tous les individus d'un même âge ont la même taille ! Les élèves vont prendre des mesures, les noter, effectuer des comparaisons, dresser des tableaux...Ils vont travailler sur un phénomène de leur environnement alors que l'éventuel travail sur les changements physiques (puberté...) est non seulement hors programme mais n'est pas un problème scientifique que les élèves de cet âge se posent !Gilles CappeMRS Sciences-EDD 76

BonjourPeut etre que le démarrage pourrait etre une comparaison de photos des enfants (ou 3 ou 4 photos de personnes totalement inconnues) à 3 âges différents (bébé, maternlle, CE2)pour ainsi que les enfants émettent des hypothèses, comparent et pour lister leurs conceptions initiales. Ensuite il faut trouver en fonction de leurs réponses des documents ou expérimentations permettant de valider ou d'invalider leurs hypothèses(dessins, livres documentaires, recherches internet, questionnaires aux familles...avec questions préparées par les élèves....). Ce ne sont que des pistes...Vous verrez qu'ils ont déjà plein de connaissances justes et d'autres auxquelles il va falloir tordre le cou( en les faisant argumenter, justifier et échanger)bon courageML Roux