Système solaire en Maternelle

9 messages / 0 récent(s)
Dernier message
(non vérifié)
Système solaire en Maternelle

Comment faire découvrir le système solaire en fin de maternelle ? Merci

Une telle question n'est pas au programme de maternelle. Les élèves de cet âge doivent d'abord construire les concepts de temps et d'espace et c'est déjà un gros travail pour qu'ils appréhendent le milieu proche et "connu". Quand on travaille avec des cycle 3 et qu'on a recours à la modélisation et aux comparaisons du genre "Si le Soleil était une boule de x m de diamètre,.....", on s'aperçoit qu'un nombre non négligeable d'enfants n'intègrent pas les dimensions du système solaire. Alors, pour les petits de maternelle !!!!! Nous nous plaignons tous de la semaine de 4 jours qui nous oblige à "courir" après les matières et à souvent restreindre les activités scientifiques très exigeantes en temps. Contentons-nous des programmes ! Ils ne sont pas si fermés qu'on pourrait le croire. Combien y a-t-il de vrais élevages dans les classes maternelles (avec des visées scientifiques pas avec des visées affectives (oh le joli lapin, comme il est doux !) ? pour ne citer qu'un exemple !Il suffit de jeter un coup d'oeil au site de Lamap pour trouver de quoi remplir son année d'activités scientifiques de qualité. Le récent DVD "Apprendre la science et la technologie à l'école" édité par le ministère et l'Académie des sciences est une "pépite" indispensable. Bien sûr, les maternelles peuvent très bien poser des questions sur le système solaire mais il appartient à l'enseignant de faire un choix dans les sujets qu'il veut aborder avec ses élèves.Gilles Cappe, enseignant-ressources sciences 76,co-auteur de "Calendriers, miroirs du ciel et des cultures"

Bonjour,Mireille Hartmann a fait de très bons livres sur la question (édités par lamap et achetables sur amazone) : explorer le ciel est un jeu d'enfant + l'astronomie est un jeu d'enfant.E. LeMauff

Ecole publique de Sainte-Marie 32200 FRANCE

Oui, mais attention souvent ses livres se trouvent au nom de Hibon, voire Hibon Hartmann

Bonjour,Il y a un dossier pédagogique très fourni sur le système solaire sur le site de Cap sciences Bordeaux lié à une exposition en cours, je l'ai trouvé très intéressant. K. Blin

Katia Blin, enseignante en CM1

Bonjour,Personnellement, je réserverais la découverte du système solaire au cycle 3, car les élèves peuvent alors travailler sur les différentes échelles et proportions, ainsi que sur les orbites. Le logiciel Stellarium peut s'avérer très utile.Cordialement,David Wilgenbus

Bonjour, Je suis bien d'accord avec David ... Chaque chose en son temps. Le niveau d'abstraction que cela suppose paraît bien élevé pour des GS. Cela dit, il me semble possible d'aborder un peu le sujet en commençant par travailler sur la lumière et les ombres. Il y a de nombreuses ressources disponibles. Le thème se prête bien à des expériences simples conduites par les élèves sur des problèmes proches d'eux. Exemple : comment faire grandir une ombre ? Il est possible de travailler en classe avec une source lumineuse produite par un projecteur de diapos réformé et de produire des ombres dans la cour avec le soleil. Au delà de ces objectifs adaptés à l'age des élèves, on pourra commencer éventuellement à s'interroger sur ce qui constituent des objectifs de savoir au cycle 3 : le mouvement apparent du soleil, le jour et la nuit ... Peut-on aller jusqu'à une première représentation du système solaire qui ait du sens pour les élèves ? François Lusignan

Il me semble qu'à chaque cycle, ses priorités. l'astronomie n'est pas la priorité de l'école maternelle ( cf programmes). Ce n'est pas le plus accessible des sujets... l'infiniment lointain...Réécoutez Mme Bouysse dans le DVD "Enseigner les sciences à l'école", dans son intervention sur le langage, elle nous rappelle combien il est important que la découverte du monde à l'école maternelle donne à l'enfant une expérience concrète, réelle, avant même de la mettre en mots. Pour ce qui est de l'approche de l'observatiion des astres, du mouvement apparent du soleil, des effets de la lumière, outre les excellents ouvrages de MIreille Hibon Hartman, n'hésitez pas consulter la séquence parue dans la classe, et publiée sur le site de la main à la pâte : Ombres et lumière. Elle est indexée en "optique">ombres et lumières, mais pas en "astronomie". http://www.lamap.fr/?Page_Id=5&Element_Id=1169&DomainScienceType_Id=14&T... 0Elle prévoit l'ombre d'objet au soleil, l'ombre des enfants au soleil, l'ombre d'objets en classe.Voir aussi, si vous le trouvez en prêt au CDDP (il est épuisé) Ombres et lumières, de la collection doubles pages du CRDP du limousin. Voir aussi le témoignage, moins complet : Ombres dans la cour, ombres dans la classehttp://www.lamap.fr/?Page_Id=6&Element_Id=5&DomainScienceType_Id=2&ThemeType_Id=2Bien cordialement, Renée LOUIS

J'approuve tout-à-fait cette considération qui re-situe bien le niveau des contenus à prendre en compte en maternelle (sachant qu'il y a 3 classes de niveaux distincts… le niveau GS étant jusqu'alors placé au cycle 2 alors que PS et MS sont de cycle 1).Cependant, et sans parler "d'astronomie" proprement dite (ce qui renvoie aux notions plus complexes "du ciel et de la terre" du cycle 3) l'enseignant doit prendre en compte le fait que le petit de maternelle est généralement fasciné par ce qui l'entoure : les ombres au soleil, le temps qui passe, la lune, etc… Ces sujets d'étude constituent un premier pas tout-à-fait judicieux en maternelle… dans l'optique du développement des notions de temps et d'espace chez l'enfant ! L'approche en sera qualitative et manipulatoire… : jouer avec les ombres, deviner l'heure qu'il est avec la "fleur des ombres" dessinée dans la cour… repérer que la lune change de forme… etc… constituent des activités très simples et expérimentales que l'on définit au niveau qualitatif pour la maternelle.Bien sûr… pas question de traiter le système solaire… les phases de la lune… le cadran solaire… les saisons avec durée variable du jour et de la nuit… et toutes choses plus quantitatives et formelles qui seront d'autant mieux investies plus tard, en cycle 3, par l'enfant, qu'elles auront été peu à peu et progressivement appréhendées par des approches élémentaires qualitatives. C'est ce que l'on nomme "la progressivité des apprentissages". Il existe depuis peu chez CELDA un bibliothème pour la maternelle : "Soleil, lune et temps qui passe" qui traite qualitativement de toutes ces questions permettant une approche première de ce qui se rattachera ultérieurement à l'Astronomie.De toute façon, je félicite le collègue qui pense que les sciences sont importantes en maternelle : le tout est de bien cibler les sujets d'études ET LEURS OBJECTIFS… Un sujet d'étude peut s'étudier à tous les niveaux du primaire (maternelle ET élémentaire) à la "condition expresse" d'en définir pour chaque niveau les objectifs et les démarches, ceci dans la perspective d'une complexification progressive de l'apprentissage.Aussi

Claudette Balpe
MDC honoraire en sciences de l'éducation - didactique des sciences expérimentales
cbalpe@orange.fr
Projet educasciences : htm://www.educasciences.org/Sciences_en_ligne/