Naissance des especes

6 messages / 0 récent(s)
Dernier message
Naissance des especes

espèce et spéciation

Nous sommes la classe de CM2 de l'école Y Chollet ( Vendôme). Après réfléchi sur la notion d'espèce et sur Darwin , nous avons essayé d'imaginer Nous vous envoyons nos hypothèses pour que des chercheurs du Muséum national d’Histoires Naturelles nous disent si nos hypothèses sont valides ou pas et qu’ils nous expliquent dans le détail comment cela peut se passer avec des exemples.

Pourquoi et comment une espèce apparaît d’après la classe?

Hypothèse 1 :

Ce sont deux animaux d’une même espèce ayant des différences par rapport aux autres individus de l’espèce.

Quand ils se reproduisent , les différences se multiplient et s’accroissent au fil des générations.

Hypothèse 2:

Ce sont des animaux d’une même espèce vivant dans un même endroit. A cause d’une catastrophe naturelle ou d’un phénomène naturel , ils doivent partir dans un autre pays (ou îles). Pour des raisons de climat inadapté ou de nourriture différente , seuls ceux qui ont des différences peuvent continuer à vivre .

Hypothèse 3:

Ce sont deux animaux d’espèces différentes qui se reproduisent et leur descendance est hybride ce qui crée une nouvelle espèce.

Ce sont deux animaux de sous espèces différentes qui se reproduisent et leur descendance est hybride ce qui crée une nouvelle espèce.

En vous remerciant

Les élèves de Vendôme
Jortemann

Pouvez-vous préciser vos attentes ? Merci

Marie D.

Bonjour,

En attendant des précisions, commes demandées par Marie, nous pouvons proposer à la classe de regarder la séance du module "A l'école de la biodiversité" consacrée à ces questions. Peut-être les élèves pourront-ils avancer dans leur réflexion, autour de l'activité proposée.

Pour y avoir accès, il suffit d'être connecté sur le site de La main à la pâte, de cliquer sur "s'inscrire à ce groupe" en haut à droite du site du module :
http://www.fondation-lamap.org/biodiversite

... puis de télécharger la séance ici.

Bonjour,
C'est vrai que la question est un peu imprécise. Dans tous les cas, la réponse restera globale car cela serait un peu long sinon. On doit comprendre que les 2 animaux isolés sont un mâle et une femelle ? Cela peut aussi "marcher" avec une femelle gestante, gravide, donc 1 seul individu fondateur.
Les 2 premiers cas de figure sont proches. Un couple, quelques animaux d'une espèce, sont isolés du reste. C'est la spéciation par isolement géographique. Ces individus n'auront plus d'échange avec la population source, évolueront de manière indépendante et au bout de plusieurs générations pourraient ne plus se reconnaitre comme étant de la même espèce si le hasard les rapprochait à nouveau (aspects différents, comportements différents, etc, etc.). Si la population source a disparu entre-temps, on peut discuter sur le fait qu'il y a eu nouvelle espèce car il n'y a plus d'éléments de comparaison.
Le cas numéro 3 est celui de la spéciation par hybridation. Cela peut arriver mais ce n'est pas le cas le plus fréquent.
Amicalement,
PS je ne suis pas du MNHN.

Bien que n'étant pas du Muséum, je vais répondre à ma manière de biologiste généraliste à votre question d'apparition des espèces.
L'hypothèse 1 est dans la réalité des évènements possibles si le hasard donne un avantage d'adaptation aux caractères sélectionnés à l'intérieur d'une même espèce, dans un même lieu.Ils domineront les autres qui disparaîtront. Et encore plus si des descendants émigrent et possèdent des caractères dominants et favorables à une acclimatation dans un nouvel environnement. C'est votre hypothèse 2.
L'hypothèse 3 me parait la moins fréquente car des individus de même espèce (un mâle et une femelle)ont beaucoup de difficultés de tout genre à s'accoupler et leur descendance est souvent stérile. Donc la "filière" de la "nouvelle espèce" ne va pas très loin ! C'est le cas de l'hybride cheval/âne.Attention nous parlons de 2 espèces différentes et non de 2 races différentes : un chien berger allemand peut s'accoupler avec un basset. La descendance aura peut-être une morphologie curieuse mais ces "bâtards" seront féconds.
D'une façon très générale, ce qui amène souvent à l'apparition de nouvelles espèces, au cours de l'évolution, c'est la sélection d'individus possédant des caractères permettant une bonne adaptation aux conditions de l'environnement. Celles-ci changent tout au long des temps géologiques...Les espèces non adaptées à la nouveauté sont appelées à disparaître.
Cordialement.
Louis COSSON.

Dans la nature il n'apparaît pas des "espèces". Il n'apparaît que des barrières à la reproduction, c'est à dire un empêchement durable de faire des petits ensemble. Les espèces, ce sont des boîtes dans nos têtes, sur lesquelles on met des noms parce qu'on a besoin de parler des êtres vivants avec des mots généraux. En effet, on ne peut pas donner un prénom à chaque oiseau qui passe, chaque pâquerette ou chaque mouche.

La bonne question est donc : comment apparaissent des barrières à la reproduction entre des individus. Dit autrement : qu'est-ce qui empêche des populations de faire des petits ensemble alors qu'avant ils le faisaient ?
L'hypothèse 2 est bonne, sauf qu'en général les individus n'ont pas besoin de bouger. Les souris qui se sont installées sur l'île de Madère ont colonisé de proche en proche les vallées. Une fois installées, elles y restent et passent très difficilement d'une vallée à l'autre par les montagnes (qu'elles n'aiment pas). Aujourd'hui nous avons des populations qui ne se reproduisent plus entre vallées. (pour les spécialistes : leurs formules chromosomiques ont changé, et une éventuelle descendance entre vallées est stérile). Voir surtout le cas des moustiques du métro de Londres, dans le Guide critique de l'évolution, p. 376.

L'hypothèse 3 existe chez certaines plantes. Cela produit des stérilités entre les individus descendants et les individus parentaux, mais les individus descendants peuvent continuer à se reproduire entre eux.

Pour en savoir plus : Guide Critique de l'évolution, chez Belin (p. 372, p. 375).