Biodégradabilité des déchets

3 messages / 0 récent(s)
Dernier message
Biodégradabilité des déchets

Bonjour,

Dans le cadre de mon projet EDD avec des élèves d'ULIS (TIFC en collège), je prévois de faire une séance sur la biodégradabilité des déchets. J'ai consulté la séance proposée sur le site (étape 3) mais je me pose quelques questions quant à sa  mise en oeuvre...

Lors de nos travaux sur le tri sélectif nous avons déjà parlé de la classification des déchets (organiques, encombrants, textiles, dangereux, recyclables), les élèves devraient donc, normalement, se rappeler des déchets qui peuvent être compostés. Ce sont donc ceux qui sont biodégradables non? Si je leur présente des déchets divers et variés dont des biodégradables, vont ils réellement se questionner sur le caractère biodégradable ou non?

Peut être devrais je alors davantage cibler cette expérimentation sur les conditions favorables à la biodégradation? Se poser la question d'où et comment les déchets biodégradables vont se dégrader le plus rapidement? Faut il alors leur parler en amont des êtres vivants dans le sol qui participent à la biodégradation?

Je compte présenter cette séance lors de mon examen fin mars. Merci d'avance pour vos conseils et votre aide !

Je ne crois pas que vos élèves puissent d'emblée se questionner sur le caractère biodégradable ou non...Je vous conseillerais - mais est ce envisageable?  - cela demande du temps - de mettre en place un composteur (projet à mener avec vos élèves) .Se posera alors la question de savoir ce qu'on peut y mettre (avec tous les essais qu'on peut imaginer), ainsi que la question des conditions optimales pour la dégradation.( voir Sciences Magnard cycle 3, 64enquêtes pour comprendre le monde, chapitre 34)

Vous pouvez également travailler sur la litière (forêt), observer les différentes étapes de la dégradation des feuilles, observer les êtres vivants du sol (voir manuel SVT 6e du collège) et mettre en route des dispositifs expérimentaux pour tester les conditions de la dégradation (voir expériences "papier filtre sur terre humide" à décliner selon les paramètres testés, expériences avec des Lombrics etc...).- voir Sciences Magnard cycle 3, 64enquêtes pour comprendre le monde, chapitre 28

Bon courage

Maryvonne STALLAERTS

Maryvonne STALLAERTS
Ex - Formatrice ESPE de Bretagne
UNIRèS, Réseau des universités pour l'éducation à la santé
http://plates-formes.iufm.fr/education-sante-prevention/

Bonjour, 

Faire énoncer un problème biologique par les élèves nécessite du temps, la situation problème  devant être suffisamment questionnante . Vous avez déjà trié des déchets de nature diverse avec vos élèves, vous pouvez les amener à se questionner sur leur devenir à plus ou moins long terme.
Les élèves peuvent ainsi formuler des hypothèses et envisager des moyens de les mettre à l'épreuve. Vous pourrez dans un premier temps favoriser l'expérimentation qui permettra , dès les résultats, de comparer l'état des déchets et de découvrir la notion de biodégradabilité. Dans un deuxième temps, recherche documentaire et/ou enquête(s) pour savoir ce que deviennent les déchets à grande échelle (dans la nature: litière de la forêt ; activités des industriels: recyclage).
Pour les êtres vivants, comme vous le suggérez, en parler en dehors du contexte est artificiel; les élèves proposeront certainement leur présence et leur(s) action(s) sur les déchets.
Cette séquence nécessite du temps (le temps du vivant); lors de votre examen il conviendra de choisir une étape caractéristique de la  démarche d'investigation des élèves.

Bonne continuation,
Colette Schatz