Reconnaître un métal par son aspect

2 messages / 0 récent(s)
Dernier message
Reconnaître un métal par son aspect

Question fréquente : Oui à la récupération des matériaux pour les expériences...  Mais, lorsqu'on n'est pas spécialiste, comment reconnaître sûrement ces matériaux, distinguer le cuivre du laiton,  du maillechort ou de tout autre alliage, le zinc de l'aluminium, etc. ? 

Exemple : je crois que les bornes des piles plates sont en cuivre, mais est-ce si sûr ?

a) Dans la réalisation de la pile, pourquoi est-il nécessaire que les deux électrodes soient de métaux différents (Zn et Cu) ?

b) Comment savoir dans quel sens circule le courant; autrement dit, comment s'y prendre pour brancher convenablement la led ?

Wilhelm Gauthier

Il n'est pas toujours facile de reconnaître un métal rien qu'à son aspect, quoique...

Pour le cuivre, pas de problème : c'est le SEUL métal de couleur rouge. Le laiton, qui est un alliage de cuivre et de zinc, est plutôt jaune que rouge, c'est en général la couleur des deux électrodes des piles 4,5 V qui sont donc en laiton, moins oxydable que le cuivre.
Les métaux de couleur dite blanche, le zinc, le fer, l'aluminium, l'étain, le plomb, mais aussi l'argent, pour ne pas parler d'une bonne cinquantaine d'autres métaux moins usuels (sans parler des alliages, dont le maillechort formé de cuivre, de nickel et de zinc) demandent un peu plus d'attention pour être identifiés : le fer est attiré par un aimant, l'aluminium est très " blanc " et léger, etc.

C'est le principe même de la pile qui impose que les deux électrodes soient faites avec des métaux différents, n'ayant pas la même affinité pour les électrons, l'une qui correspond au pôle + étant plus avide d'électrons que l'autre.

Le courant circule du pôle positif (+) vers le négatif (-), ces symboles étant toujours indiqués sur les piles commerciales.