Moteur et interactions magnétiques...

2 messages / 0 récent(s)
Dernier message
Moteur et interactions magnétiques...

Je m'apprête à faire une séquence de travail sur les aimants en cycle 3 qui comporterait notamment d'une part une recherche des métaux (courants) qui sont attirés par les aimants, d'autre part (en fin de séquence) une ouverture sur l'utilisation des aimants et donc sur le moteur. Mais je ne m'explique pas comment le cuivre n'est pas attiré par l'aimant alors que c'est justement le constituant des bobines des moteurs ou générateurs.

Emmanuelle Vial

Le fonctionnement d'un moteur électrique repose en effet sur des interactions magnétiques, mais il n'est pas nécessaire qu'un objet soit spontanément attiré par un aimant pour que les forces magnétiques s'exercent sur lui : une spire de cuivre, parcourue par un courant électrique, devient une sorte d'aimant puisqu'elle engendre autour d'elle un champ magnétique analogue à celui d'un aimant rectiligne. Si on approche un aimant de cette spire, elle pivote de la même façon qu'une boussole. Si on renverse alors le sens du courant dans la spire, elle amorce un demi-tour pour présenter son autre face à l'aimant. On continue le processus et la spire se met à tourner sur elle-même : on a fait un moteur, sans que le cuivre ait joué un autre rôle que celui de conducteur électrique.

Jean Matricon