Optimiser un thermomètre fabriqué en classe

2 messages / 0 récent(s)
Dernier message
Optimiser un thermomètre fabriqué en classe

Bonjour,

Je fais de multiples tentatives pour fabriquer un thermomètre.
Les conclusions ce soir : pour que le liquide monte dans la paille, il faut un flacon en verre et une paille fine. L'étanchéité est assurée avec de la pâte à modeler. Le dispositif  flacon-paille-liquide doit être très froid avant d'être placé dans un bac rempli d'eau très chaude.

Mais les résultats ne sont vraiment probants que lorsque le flacon n'est pas rempli entièrement, avec 2/3 d'eau seulement. Alors l'eau monte très rapidement, c'est spectaculaire, mais qu'est-ce qui se dilate dans ce cas ?
N'est-ce pas l'air contenu dans la bouteille et qui pousse alors l'eau ?
Si c'est effectivement l'air, pourquoi les thermomètres industriels sont à alcool ?

Merci de m'expliquer ce phénomène.

Réponse d'Alain Chomat :

Bonjour,
Vous avez raison, c'est bien l'air qui, se dilatant, non seulement plus vite mais davantage que l'eau, lorsque votre "thermomètre" est dans de l'eau chaude, appuie sur la surface libre de l'eau, ce qui la chasse dans le tube fin.

En ce qui concerne votre question sur les thermomètres à alcool, je ne vois pas où est le problème. Il n'y a pas d'air ou autre gaz entre le liquide du réservoir et celui qui est dans le tube fin.

Alain Chomat