La conservation des aliments en CM2

2 messages / 0 récent(s)
Dernier message
La conservation des aliments en CM2

Bonjour.

Je souhaite élaborer une séquence pour mes CM2, sur la conservation des aliments.

1- Historique
J'ai l'intention de les faire s'interroger sur la façon dont leurs parents et grand-parents conservaient les aliments ( salage, confiture, fumage...).
2- Examen d'emballages bien choisis...
(Date limite de conservation, température à respecter, composition ...).

3- Expérimentation
J'aimerais qu'ils réalisent une expérience leur permettant de tester un mode de conservation.
C'est là qu'est mon problème.

Quelle expérience mener ?

Il faut qu'elle soit réalisable en classe, envisageable par les élèves, et observable au bout d'un certain temps.
J'ai pensé à une expérience : creuser une rainure dans 2 carottes. Dans une des deux, mettre du sel, et pas dans l'autre.

Observations au bout de 15 jours ?
Mais je ne trouve pas ça très intéressant....
Pouvez-vous m'aider à trouver une meilleure idée ?
Merci d'avance

Caroline

caroline TEXIER

Bonjour,
Je proposerais dans un premier temps un inventaire des différentes façons de conserver les aliments, à notre époque : sécher, fumer, saler, fermenter, congeler, stériliser, déshydrater...

Ensuite il sera possible de s'intéresser à l'historique (Nicolas Appert et Pasteur, les premières stérilisations...).

Distinguer les méthodes modernes (déshydrater...) et les méthodes ancestrales (saler, sécher...).

Remarquer que le fromage, le vin, la choucroute sont des modes de conservation par fermentation.

Lire les étiquettes est une façon d'exploiter le vécu du quotidien, de distinguer les aliments frais, des conserves.

C'est effectivement l'expérimentation qui pose le plus de difficultés, essentiellement à cause des conditions de sécurité : ainsi, la température élevée de la stérilisation rend l'activité dangereuse.
Je n'ose pas proposer l'activité qui consisterait à faire des confitures que l'on enferme dans un pot que l'on visse ; le refroidissement rendra le couvercle étanche par réduction du volume d'air. Le seul problème est la température (environ 100°) de la confiture. Par contre, il est possible que le maître, la maîtresse ou des parents apportent des confitures (faites maison ou non) dans la classe : deux pots, l'un que l'on gardera fermé et l'autre que l'on va ouvrir ; au bout de quelques semaines, seul le pot ouvert présentera des moisissures.
En fonction du contexte local, il est éventuellement possible de visiter une conserverie (de petits-pois...) ou une autre industrie alimentaire.
La séquence devrait aboutir à la prise de conscience de l'importance des microbes : conserver, c'est gérer - réduire l'activité microbienne.