A propos des os et du mouvement

4 messages / 0 récent(s)
Dernier message
A propos des os et du mouvement

Bonjour,
Je suis professeur des écoles stagiaire.
Je dois préparer une séquence pour un stage en Cm1 sur les os et les mouvements.
Je ne sais vraiment pas par quoi commencer !
Dois-je partir de leurs représentations initiales sur le squelette ?
L'ont-ils déjà fait en cycle 2 ?
De plus, je pensais prendre une découpe d'os pour que les enfants puissent voir "réellement" comment cela est fait à l'intérieur.
Mais, des gens autour de moi m'ont dit d'abandonner l'idée car c'était "risqué" à cause de la moelle...("vache folle").
Qu'en pensez-vous ?

Et, enfin, pensez-vous qu'il est intéressant de faire une dissection sur une articulation de poulet ou autre ?
N'est-ce pas risqué, encore, par rapport à la "grippe aviaire"
!
HELP!!
Merci.

Cordialement,
ROY Aurélie

Bonjour,
En CM1, les enfants ont déjà une représentation du squelette.
Vous pouvez démarrer par l'étude de documents qu'ils pourraient apporter eux-mêmes (radiographies) en leur demandant d'expliquer pourquoi on leur a fait (ou on a fait à papa, maman ...)une radio.
Ils découvrent que ce peut être en cas de problèmes touchant les os mais aussi les articulations.
Scotchez sur les vitres de la classe différentes radios bien parlantes et faites leur retrouver les os, les articulations sur un squelette présent dans la classe puis sur leur propre corps.
La notion de charpente est primordiale : l'intérêt de montrer l'intérieur d'un os n'est pas judicieux à ce niveau.
En revanche, leur faire comprendre que l'os est vivant, qu'il grandit, l'est.
La comparaison du même os sur différents clichés (provenant de personnes d'ages différents) suffit...
Vous pouvez également leur demander de nettoyer une articulation d'un morceau de poulet ou de lapin qu'ils auront mangé et la ramener en classe (os bien lavés, nettoyés et blanchis dans de l'eau de javel diluée dans une casserole : à faire avec un adulte...).
Ils découvriront par là également l'existence de tendons et de muscles nécessaires au mouvement mais qui, du fait de leur structure, n'ont pas été conservés à la cuisson.

Marie D.

Bonjour,

Vous trouverez, sur le site de Lamap, une séquence de six séances pour découvrir le squelette humain et comprendre comment les muscles sont liés aux os et permettent la mise en mouvement de notre corps.
Le point de départ en est une représentation des mouvements, suite à une séance d’EPS.
http://lamap.inrp.fr/?Page_Id=6&Element_Id=266&DomainScienceType_Id=4&Th...
D’autre part, voici quelques notions à travailler :
- Notions qui peuvent être travaillées en cycle 2 :

- Il existe des articulations qui permettent le mouvement; sans les articulations, le corps serait raide.

- Au niveau d’une articulation, certaines parties du corps peuvent se déplacer quand d’autres parties restent fixes.
 

- Notions qui peuvent être construites en cycle 3 :

- Les articulations ne permettent pas toutes d’effectuer les mêmes mouvements.
- Au niveau d’une articulation, les os sont emboîtés entre eux. La forme des os et leur emboîtement limitent la diversité des mouvements possibles.

- Les os sont fixés entre eux au niveau d’une articulation grâce à des ligaments.
 

-En ce qui concerne les questions de départ, voici quelques exemples :

- Qu’est-ce qui empêche le bras de se plier dans les deux sens ?

- Les articulations permettent-elles toutes d’effectuer les mêmes mouvements ?

- Comment expliquer les différences: certaines articulations permettent des mouvements de rotation et d’autres pas ?

- Qu’est-ce qui tient les os entre eux ?

- Comment les muscles peuvent-ils provoquer un mouvement ?

- Comment observer des muscles ?

- Quant aux dissections, vous pouvez sans risque utiliser des pattes de grenouilles (rayon surgelés) ou de poulet (cuites, plus onéreuses que les précédentes).
Pour les avoir expérimentées en classe, ces dissections permettent vraiment aux enfants de bien comprendre comment fonctionne une articulation, comment les muscles sont attachés aux os, l’antagonisme des muscles…
Votre boucher pourra également vous réserver une articulation de veau ou bœuf, plus facile à schématiser, car de taille plus importante.
Quant à la coupe d’un os, elle viendra si la problématique des enfants se dirige vers les constituants ou le rôle des os. Là encore, un os de veau ou de bœuf sont plus indiqués en raison de leur taille.
 

Bon courage.

Il est essentiel que vous constatiez les obstacles auxquels vont être confrontés vos élèves, même si ceux-ci ont déjà travaillé ce thème en cycle 2. et le plus simple pour cela est de travailler sur les représentations initiales.

Séance 1

- recueil des représentations
travail du maître
- relever les obstacles relatifs à un apprentissage du cycle 3 (référence aux IO)
concernant les manipulations que vous proposez, on peut effectivement travailler sur du réel (os de boeuf scié ou observation d'une aile de poulet).
Vache folle ou grippe aviaire ne sont à mon sens pas des arguments contre ces manipulations.
- Tout d'abord, vous allez travailler sur des objets qui proviennent d'un boucher et sont donc propres à la consommation. d'autre part, vous allez mettre des gants car c'est vous qui manipulez les objets de dissection.
- Enfin, concernant l'aile ou la cuisse de poulet il vaut mieux apporter en classe des os parfaitement propres (donc nettoyés chez vous) ce sera plus facile.

- J'utilise pour ma part, lorsque je travaille en formation, des radiographies aux rayons X ou des images IRM (qui n'a pas dans la classe un élève qui a eu une jambe ou un bras cassé ?)
Tout radiologue a en stock des dizaines d'images inutilisables que l'on peut récupérer et donc utliser en classe. J'ai même fait construire un puzzle géant avec des morceaux de radiographie pour reconstituer l'ensemble du squelette humain.
Les images d'IRM montre pour leur part les muscles, tendons et autres ligaments et donc l'intégralité de l'articulation. et c'est là sans danger !
 

Séance 2 à ...

- reconstitution d'un squelette à partir d'éléments que l'on glane chez des professionnels de la santé.
 

Séance n à n+...

- travail en EPS sur la mobilité des articulations, les mouvements que l'on peut faire ou ne pas faire.
 
 

Bon travai!

Thierry Chevallier