Comment étudier la chauve-souris?

2 messages / 0 récent(s)
Dernier message
Comment étudier la chauve-souris?

Dans le cadre d'un projet sur l'environnement je souhaite travailler sur la chauve souris afin de sensibiliser les enfants (qui en ont peur parfois... animal pourtant très utile...) Je souhaiterais qu'ils dépassent leurs préjugés.
Mais comment aborder ce thème avec les enfants ? Que traiter ? Comment se raccrocher aux programmes?
Merci !

L'étude des chauve-souris est possible sans couper les cheveux en quatre :
Ce thème se rattache tout naturellement à la partie environnement des programmes puisqu'il est précisé qu'on se penchera sur la place et le rôle de différentes espèces peuplant un milieu (Localisation, mode de vie, alimentation, relations avec d'autres espèces et reproduction). Les élèves pensent connaître les chauve-souris, et cela peut s'avérer avantageux car ils y véhiculeront aussi beaucoup de préjugés. Sauf exception (animal blessé), il sera difficile d'observer de près un spécimen, et pourtant, c'est une occasion de leur faire prendre conscience de la fragilité et du côté inoffensif de cet animal( je l'ai remarqué personnellement à plusieurs reprises). Le travail peut être abordé par une discussion sur l'animal en se demandant par exemple s'il faut protéger les chauve-souris, ou à quoi elles servent, quels sont ses moeurs et il sera donc possible de répertorier des affirmations et des questionnements, du genre "pourquoi ne sortent-elles que la nuit?", "est-ce qu'elles peuvent mordre?", "que mangent-elles?", "pourquoi les clouait-on sur les portes?".
Selon l'intérêt des enfants, on peut s'intéresser par exemple aux déplacements de la c-s (car les ailes ne ressemblent pas à celles des oiseaux, mais plutôt à celles des reptiles volants du secondaire). Les élèves peuvent proposer une modélisation simple de l'aile, et leurs idées pourront être confrontées, puis comparées avec le résultat d'une recherche. (On peut imaginer de fabriquer une chauve-souris avec des matériaux simples : coton, fil de fer, papier, soit pour constituer un mobile, soit pour décorer des panneaux d'exposition). D'autres questions pourront être élucidées par des groupes d'élèves à l'aide de documents (ce n'est pas ce qui manque). Chaque groupe peut ainsi présenter les résultats de ses investigations aux autres groupes. De petits textes résumant ce que l'on aura appris pourront être élaborés, qui concerneront le rôle dans les chaînes alimentaires (n'oublions pas que c'est grâce à elles notamment que nous ne sommes pas submergés d'insectes volants), le repérage par sonar, le vol, la reproduction. Ne pas négliger la vidéo qui permettra le cas échéant d'obtenir des réponses à certaines questions. Une visite dans un site comportant des c-s peut être passionnante et répondre à certaines questions (se renseigner auprès des zoos locaux, ou des sociétés de protection des animaux, ou chercher à en observer à proximité des églises et autres bâtisses en pierre, avec des jumelles).
Le squelette de chauve-souris est tout à fait remarquable. Il peut d'ailleurs être comparé à celui de la souris : on peut immédiatement constater la différence au niveau des membres et des dentures (l'un étant Insectivore et l'autre Rongeur). On peut s'en procurer dans un collège par exemple.

Voilà donc une excellente idée de travail qui sera destiné à la fois aux élèves mais aussi indirectement à leurs parents, voire aux autres classes. A l'approche de l'halloween anglosaxonne, les élèves seront certainement motivés!