Recherche un historique de l'enseignement des sciences

3 messages / 0 récent(s)
Dernier message
Recherche un historique de l'enseignement des sciences

Bonjour,
Nous sommes actuellement stagiaires et pour les besoins d'un mémoire nous nous permettons de vous poser quelques questions.
Pourriez-vous nous orienter vers un historique de l'évolution de l'enseignement des sciences ?
L'enfant de maternelle n'a-t-il pas un avantage vis-à-vis des sciences étant donné que ses représentations sont moins ancrées et donc plus facilement changeables?
Quels sont, selon vous, les avantages et les problèmes qui peuvent se poser lorsqu'on met en place un protocole scientifique en école maternelle?
D'avance, merci.

Julien Robert et Morgan Momein

Pourriez vous nous orienter vers un historique de l'evolution de l'enseignement des sciences ?

J'ai retracé brièvement l'historique de l'enseignement des sciences à l'école au début de l'ouvrage téléchargeable (car épuisé) sur le site de l'association Educ@Sciences "L'enseignement des sciences physiques à l'école élémentaire". Voici par ailleurs un article d'un inspecteur général, Jean hébrard, ancien philosophe qui s'est intéressé à l'école.Voici un autre article de Jean-Michel Bérard, inspecteur général de l'administration et ancien physicien.

L'enfant de maternelle n'a-t-il pas un avantage vis-à-vis des sciences étant donné que ses représentations sont moins ancrées et donc plus facilement changeables? Comment peut-on mesurer ou évaluer un « avantage à lapprentissage » ?

Si lon postule que lenfant apprend en modifiant ses représentations initiales devant des situations qui les mettent en défaut.et que ce processus continue à chaque situation nouvelle qui met en cause les acquis antérieurs, et ceci jusquà parvenir au savoir reconnu par la communauté scientifique, alors le processus normal est de passer par les différentes étapes liées à la maturation intellectuelle de lélève. Il na donc aucun avantage à aucun niveau puisque le processus est récurrent..

Remarque : cest en construisant un savoir nouveau que lancien tombe de lui-même. Lidée qui consiste à croire que lon modifie une représentation pour la remplacer par une autre est souvent erronée : des recherches ont montré que lenfant saccroche à ce quil croit, même lorsquon lui montre quil se trompe. Lenfant doit construire lui-même le nouveau savoir.ce qui parfois se produit en partant dailleurs que de la représentation initiale.

Quels sont, selon vous, les avantages et les problèmes qui peuvent se poser lorsqu'on met en place un protocole scientifique en école maternelle? Quentendez-vous par protocole scientifique ?

Sil sagit dobserver.il faut utiliser les confrontations, les dessins dobservation.et surtout de « partir dune question » pour observer (faute de quoi..les enfants nobservent rien de précis. ;et donc nobservent rien) Il faut aussi savoir à quel niveau lon se situe : en cycle 1 on observe seulement, en cycle 2 (GS) on comment les opérations logiques (ordonner, comparer, classer). Maintenant si vous menez une démarche expérimentale de type hypothético déductive vous rencontrerez un fiasco : cette démarche ne peut être « approchée » quau cycle 3.

Vos questions par leur caractère vague, appellent de votre part une recherche des spécificités à la fois de la didactique des sciences en même temps que de celles du travail à la maternelle pour croiser les deux.

Bon courage.

Claudette BALPE maître de conférence Didacticienne des sciences IUFM dAquitaine Association educ@sciences

Claudette Balpe
MDC honoraire en sciences de l'éducation - didactique des sciences expérimentales
cbalpe@orange.fr
Projet educasciences : htm://www.educasciences.org/Sciences_en_ligne/

Bonjour,

Pour tenter de vous guider dans votre recherche, je vous ai sélectionné plusieurs pages Internet.
Le dossier « histoire de lenseignement des sciences » que vous trouvez sur le site de La main à la Pâte peut être complété avec un site comme celui ci.

Puis pour étudier la pensée de lenfant de 2/3 ans à 5/6 ans, voici :
Extrait des programmes de lEcole maternelle 2002 (BO DU 14/02/02).
Extrait du Document dAccompagnement pour la pratique des sciences
Lintroduction de la séquence « Leau à lécole maternelle »

Extrait dun mémoire de CAFIMPEMF en ligne La pensée enfantine : le syncrétisme et l'égocentrisme
Synthèse de louvrage de Jean Pierre Bonan, IUFM de Créteil, Enseigner la physique à lécole primaire »(Hachette éducation) par Jean Luc Despretz CPC Landivisiau 2002
La pensée de lenfant : le raisonnement logique
Enfin, dans lespace questions aux pédagogues, sur le site La main à la pâte vous trouvez de nombreuses questions sur les sciences à lécole maternelle.
Bon courage

Claudine Schaub