Les volcans peuvent-t-ils s'éteindre à jamais ? | Le site de la Fondation La main à la pâte

Les volcans peuvent-t-ils s'éteindre à jamais ?

2 messages / 0 récent(s)
Dernier message
(non vérifié)
Les volcans peuvent-t-ils s'éteindre à jamais ?

Bonjour,
Je suis un peu mélangée avec les volcans endormis et ceux en activité.
J'ai toujours pensé que les volcans d'Auvergne étaient endormis. Or un élève m'a apporté un livre récent qui disait que ces volcans n'étaient pas endormis mais pouvaient très bien entrer en activité. En cherchant sur internet, j'ai lu qu'un volcan endormi était un volcan
qui n'était jamais et n'entrera jamais en éruption.
Comment se forment-ils alors?
Comment ont-ils eu le nom de volcan?

Merci de m'éclairer.

Bonjour,
Votre question se rapproche plus d'un problème de vocabulaire que d'un problème de géologie. En effet du point de vue géologique les volcans sont actifs ou inactifs (ne montrent pas d'éruptions), ces derniers pouvant soit entrer à nouveau dans une phase d'activité, soit rester à jamais en l'état.

Dans une description très anthropomorphique on parle dans le langage courant de volcan en activité, de volcan en sommeil et de volcan mort; le terme volcan éteint est plus ambigu et peut être synonyme de volcan non actif. En toute rigueur on peut donc s'attendre à ce qu'un volcan en sommeil (endormi) se "réveille"....

Quels que soient les mots employés je crois que l'essentiel est d'avoir une approche simple et globale du volcanisme :

1. A certains endroits de la surface de la Terre apparaît une activité discontinue dans le temps caractérisée par la projection vers le ciel de matériaux solides, fluides et gazeux et l'écoulement de matériaux fluides (éruptions). Tous ces matériaux sont chauds (température de fusion des roches) et en se refroidissant les fluides se solidifient en formant des roches. Autour des bouches ou des fissures d'émission se construisent des édifices rocheux par accumulation des produits émis: les volcans. Pour les géologues le terme volcan décrit l'ensemble des structures visibles en surface et tous les systèmes invisibles en profondeur permettant l'activité du volcan.
Les lieux d'apparition des volcans sont contrôlés par l'activité de la Terre et en particulier la tectonique des plaques. Les volcans apparaissent soit aux limites des plaques soit à l'aplomb d'anomalies profondes de la Terre.

2. L'activité d'un volcan dépend de nombreux paramètres liés à l'activité interne de la Terre et à la variation des conditions locales autour du volcan. On peut par exemple trouver des volcans qui contiennent un lac de lave qui déborde de temps en temps; l'activité est alors permanente. On peut aussi trouver des volcans dont les éruptions sont régulièrement espacées de quelques heures, quelques jours, quelques mois, quelques années,l'activité visible est alors discontinue mais on peut supposer qu'elle correspond à un phénomène lent et continu qui provoque un évènement important à partir d'un seuil d'accumulation. Entre 2 éruptions le volcan apparaît inactif.

3.Si les conditions internes qui ont permis la mise en place d'un volcan restent stables l'activité du volcan va continuer, même si un intervalle de temps long entre deux éruptions peut faussement laisser croire que les éruptions sont terminées. Si les conditions internes ont suffisamment changé alors l'activité volcanique disparaît et le volcan se fige dans l'état atteint après sa dernière éruption et l'érosion commence à le démanteler. Il est souvent difficile d'évaluer si les conditions géologiques ont suffisament changé pour que les éruptions disparaissent c'est pourquoi les géologues sont toujours très prudents pour affirmer qu'un volcan est définitivement inactif.

Deux exemples simples permettent de fixer les idées:
* Dans l'Océan Pacifique on observe des alignements de volcans dont un seul groupe situé à une extrémité est actif (Hawaï par exemple). On explique cette situation par le déplacement de la plaque au dessus d'une anomalie interne supposée fixe. Cette explication implique que les volcans situés en arrière sont définitivement inactifs puisqu'ils ne sont plus à la verticale de l'anomalie qui a induit l'activité.

* En Auvergne la Chaîne des Puys représente un ensemble de volcans récents dont l'alignement est parallèle aux limagnes et est perpendiculaire à une direction d'étirement de la croûte terrestre. Cet étirement s'est mis en place après la construction des Alpes et rien ne permet d'affirmer que les conditions géologiques locales et régionales ont suffisamment changé pour que toute activité ait disparu...

Je ne connais pas l'étymologie de volcan et mon dictionnaire ne me dit rien à ce propos!