Observation d'élèves en difficulté scolaire

2 messages / 0 récent(s)
Dernier message
Observation d'élèves en difficulté scolaire

Dans le cadre de l'année de formation professionnelle en IUFM, je cherche des axes de travail et de réflexion pour la rédaction d'un mémoire professionnel. J'hésite à l'heure actuelle entre deux thèmes de recherche possible:
- un travail d'observation portant sur un élève en difficulté scolaire, et d'analyser si le travail en groupe homogène semble plus efficace pour lui qu'un travail en groupe hétérogène (ma volonté n'est pas de trancher entre les deux mais d'observer la différence de résultats entre les deux types de pédagogie)
- en quoi la manipulation, l'expérimentation est un facteur de motivation pour un élève démotivé par l'école et les apprentissages. J'aimerais observer cette hypothèse dans d'autres disciplines que les sciences ou les mathématiques, notamment en Arts Plastiques.
- toujours par rapport à la démotivation des élèves, en quoi la théâtralisation des apprentissages par l'enseignant peut-elle être une aide?
Je me pose encore bien des questions et des hésitations notamment quant à savoir si ces pistes sont envisageables à l'école primaire (peut-être moins touchée par le problème de la démotivation).
Merci d'apporter un regard critique et des conseils à mes questionnements.

Mon expérience en la matière m'a permis de constater qu'un milieu hétérogène est plus stimulant pour un élève en dificulté (passé un certain stade, avec quelques explicitations, des élèves peuvent, autour d'une tâche commune, valider un objectif différent).
En effet, ils semblent accepter leurs différences, et surtout accepter la différence d'exigence de l'enseignant sur chacun d'eux (pour peu qu'elle ait été préalablement explicitée).
Dans les ateliers de la SEGPA, la manipulation et une certaine forme d'expérimentation sont un facteur évident de motivation.
J'ai pu constater, lors d'expériences en SVT, sur un autre registre, une certaine forme de raisonnement hypothético-déductif, quoique plus amoindri que chez des élèves scolarisés en cycle curriculaire.
Plus que la théâtralisation par l'enseignant, les rituels et leur différentes mises en places constituent une réelle d'aide à la lutte contre l'angoisse dont sont sujets la plupart de nos élèves.
Dans un premier temps, voilà ce que je peux répondre.
Si tu as des questions, (et je pense que tu en as d'autres!) n'hésite pas à me les poser.

@ bientôt.

Luc Martignago