Construction antisismique

2 messages / 0 récent(s)
Dernier message
Construction antisismique

Pourquoi les immeubles antisismiques ne cassent-ils pas ? En quelle matière sont-ils fabriqués ?

Je vais tenter de formuler une réponse simple mais la question, très pertinente, est délicate.
Pour preuve, un extrait du site : http://www.afps-seisme.org
spécialisé dans la matière, et où l'on peut lire :
Néanmoins, il existe des principes pour qu'un bâtiment résiste aux séismes. Ces principes s'appliquent à tous les bâtiments, existants comme à construire. Malheureusement ils ne sont écrits actuellement dans aucun document et sont seulement dans la "tête" des experts qui ont rédigé les règles d'application de ces principes (règles PS 92). La démarche est tout autre pour les bâtiments existants, beaucoup plus difficile du fait de l'existence des structures. En conséquence, il est inutile, parce que techniquement impossible, de tenter d'appliquer strictement les règles PS 92 à un bâtiment existant. Cependant, il reste possible d'appliquer les principes qui sous-tendent ces règles, parfois explicités dans certains articles des règles PS 92. Pour cela, il est conseillé de faire appel à des experts en génie parasismique.

Ma réponse en quelques mots :
les bâtiments qui résistent à un séisme sont ceux qui ont en fait résisté à l'accélération du sol provoquée par ce séisme.
Ils ne "cassent" pas (ou moins que d'autres) (ou sont conçus pour d'abord sauver leurs habitants) car leur matériau supporte les mouvements du sol : la cohérence de leur matériau le permet.
Les matières impliquées sont diverses et dépendent beaucoup du type de construction.
Il semble que le bois et le métal sont 2 matériaux qui résistent assez bien : ils n'amplifient pas trop les vibrations du sol.
En revanche, la pierre, bien que solide, est cassante (mais ça dépend des cas)
on aura intérêt à "armer" un béton avec une structure interne métallique pour la rendre moins fragile face à un séisme.
Par ailleurs, il existe d'autres manière de rendre un bâtiment plus résistant :

-le lycée de Lambesc, pilote en la matière (Lambesc a subi de fort dégâts lors du séisme de 1909), est construit sur des "patins" : si un séisme intervient, les patins suivront le déplacement du sol ensemble, de sorte que tout l'édifice sera juste translaté.

-il existe à San Francisco (zone à haut risque) des buildings dont l'architecture est conçue pour évacuer, sans les amplifier, les ondes qui les traverseront.

Cela dit, lorsque j'ai discuté avec un architecte/ingénieur en parasismique, il en est sorti que la meilleur façon de se protéger, c'est le blockhaus : un étage maximum et rien qui dépasse : oublier les jolis balcons et les avancées harmonieuses, privilégier le cube !

Cordialement,
Monica Rotaru

Monica Rotaru