Main à la pâte et mathématiques

2 messages / 0 récent(s)
Dernier message
Main à la pâte et mathématiques

Bonjour,

je suis professeur de mathématiques en lycée et je fais actuellement des recherches pour mettre en œuvre des activités mathématiques en classe de seconde avec la démarche La main à la pâte.
Tout d'abord est-ce envisageable dans le domaine des mathématiques ?
De plus mon hypothèse est que les élèves seront plus intéressés et qu'ils apprendront mieux les notions qu'ils auront construites eux-mêmes.

Mais comment le vérifier ?
Un grand merci d'avance pour vos réponses qui me seront fort utiles.

Ancien ingénieur, je suis accompagnateur scientifique en primaire.
La main à la pâte
est inséparable de l'expérimentation.

J'ai vu plusieurs fois une expérimentation en physique déboucher sur des notions mathématiques qui ne semblaient alors pas poser de problème aux élèves : notion d'angle et d'égalité d'angle sur une manip en optique (miroirs), notions de proportionnalité et approche de l'homothétie avec des balances romaines... le tout au CM2.
Peut-on et comment imaginer des manips débouchant sur des notions de maths de seconde ?
La main à la pâte insiste sur l'initiative des élèves : leur dire de faire telle manip, c'est déjà trop. Il faut partir d'une question, du genre "que fait un miroir ?", ce qui débouche souvent sur des séances très animées mais n'aboutit pas à tous les coups sur la loi de réflexion et son expression mathématique !

Comment revoir les "dix principes" de La Main à la Pâte pour atteindre directement les mathématiques et non comme sous-produit de la physique.
Pour la géométrie peut-être ?
Antoine