Astronomie en GS et conte musical Ogipule

3 messages / 0 récent(s)
Dernier message
Astronomie en GS et conte musical Ogipule

Le 30.12.02, question de Sabine ETHEVE, PE2 stagiaire, etheve.sabine@wanadoo.fr
A la rentrée de février, j'aimerais aborder le thème "astronomie" en GS de maternelle, à partir du conte musical "OGIPULE" qui parle de la lune, du soleil, de la planète Saturne, des étoiles... De plus, mes élèves partiront tous les samedis à l'Observatoire des Makes. Ainsi, je souhaiterais établir un projet interdisciplinaire autour de ce thème. Pourriez-vous me donner des idées d'activités dans les différentes disciplines (sciences, mathématiques, lecture...) ou des sites sur lesquels je pourrai trouver tous types d'activités ?
Merci d'avance.

Mireille Hibon.
Nous vous encourageons vivement à mettre en œuvre votre très beau projet !
Pour ma part, j'ai conduit des activités similaires pendant une vingtaine
d'années en GS, et ce fut une si belle aventure que je l'ai transcrite dans
deux ouvrages : L'Astronomie est un jeu d'enfant (Soleil-Terre-Lune) et Explorer le ciel est un jeu d'enfant (Planètes-Comètes-Etoiles) aux
éditions Le Pommier.
Le fichier ci-joint vous permettra déjà de voir ce qu'il est possible de
faire en interdisciplinarité avec de jeunes enfants à propos de
l'astronomie.
PS : pourriez-vous me donner les références du conte musical Ogipule ?
Astro cycle 1 et 2
Agiem Besançon 2001.
L'Astronomie en cycle 1 et 2

.Du côté des programmes.
Le ciel et la Terre. Le jour et la nuit. Les saisons, le temps social. La lumière et l'ombre.
Le Soleil La Lune Les planètes L'Univers.

Constat de départ
Les enfants sont très attirés par tout ce qui concerne « le ciel et l'espace ». L'imagerie spatiale, largement présente dans leur environnement, alimente à la fois leur curiosité et leur imaginaire. Mais, jusqu'à six ans environ, ils ont une vision subjective du cosmos, c'est-à-dire sans distanciation par rapport à l'objet ou au phénomène observé : ils prêtent aux astres des intentions, des désirs d'activités conscientes comme à des personnages doués de vie.
D'autre part, les jeunes enfants ont une perception très « miniaturisée » des dimensions et des distances astronomiques, et, inversement, une perception très « étirée » du temps. Aussi peut-on se demander si une initiation à l'Astronomie est possible voire souhaitable à cet âge.
Notre réponse (qui s'appuie sur vingt années de pratique) est « oui », sans aucun doute, mais à condition de ne pas aller à contre-courant des aspirations profondes de l'enfant : il faut nourrir son imaginaire autant que sa curiosité pour le « réel ».

Objectifs:
Les objectifs sont très nombreux puisque les activités vont être pluridisciplinaires : éveil scientifique, langue orale et écrite, créativité, mais aussi éducation à la citoyenneté.

Acquérir une démarche scientifique.
Observer, expérimenter avec méthode. Développer sa pensée logique : rechercher les causes pouvant expliquer un phénomène, émettre des hypothèses, faire des vérifications, en tirer des conclusions.

Acquérir la maîtrise de la langue.
Décrire correctement ce que l'on observe (objet ou document) ou ce que l'on va faire (expérience, simulation). Formuler des propositions, argumenter. Ordonner un récit en réutilisant le vocabulaire approprié.

S'initier à l'expression graphique.
Traduire, par le dessin, une observation ou une expérience en respectant les formes, les structures, les relations entre les différents éléments. Respecter les consignes lors de travaux dirigés, puis recopier des mots ou une courte légende.

Développer sa créativité
Faire jouer son imagination, faire preuve d'humour. Acquérir de l'habileté manuelle, gestuelle, corporelle. Avoir de la sensibilité, s'éveiller au sens du beau.

S'éduquer à la citoyenneté.
Développer une qualité d'écoute et d'attention aux autres. Respecter les directives, le matériel. Apprendre la maîtrise de soi et du geste, la persévérance pour mener à bien une tâche, l'autonomie au sein d'un groupe, l'entraide.

Démarches.
Séances d'observation à l'œil nu et avec des jumelles.
Consultation de documents variés, picturaux ou audiovisuels.
Expériences à l'aide d'un matériel simple, ou simulations réalisées par des enfants-acteurs.
Communication orale : description, narration, propositions, énoncés de conclusions.
Dessins, jeux graphiques faisant appel à l'observation, l'imagination, la créativité.
Expression écrite : élaboration puis copie de légendes concernant des dessins ou des croquis.
Jeux d'analyse visuelle, de logique, de latéralisation et de mémoire.
Arts plastiques, poésie, musique.
Exécution de fiches-évaluation, en travail collectif et/ou individuel.

Contenus :

Six grands thèmes pour mener les enfants jusqu'aux confins de l'Univers, dans un va-et-vient constant entre le réel et l'imaginaire :

UNE ETOILE NOMMEE « SOLEIL ».
Découvrir le Soleil dans sa réalité.
L'observer brièvement à travers des filtres appropriés (attention !). Consulter des documents montrant sa surface et sa couronne. Repérer sa course dans le ciel. Découvrir son image sous les arbres (« ronds de soleil »). Obtenir cette image dans une « chambre noire ». Dessiner le « vrai » Soleil. Inventer des soleils de rêve. Ecouter et dire des poèmes.

Jouer avec la lumière du Soleil.
La faire « rebondir » à l'aide d'un miroir. Découvrir qu'elle se propage en ligne droite. La décomposer avec un prisme à angle droit (boutiques Nature et découvertes) ou un aquarium contenant de l'eau. Exécuter des jeux graphiques à partir des couleurs de l'arc-en-ciel.

Jouer avec les ombres.
Découvrir les caractéristiques des ombres portées. Réaliser des cadrans solaires primitifs (enfant debout, bâton vertical). Observer le déplacement des ombres au cours d'une journée, puis le simuler dans un lieu assombri (avec une lampe électrique et un objet vertical). Les jours suivants, si le temps le permet, lire les heures sur le cadran solaire.

SOUS NOS PIEDS, LA « PLANETE BLEUE ».
Découvrir le visage de la Terre.
Regarder des photos de la Terre vue dans l'espace. Découvrir la mappemonde. Utiliser des vignettes représentant la Terre dans des réalisations décoratives. Se dessiner sur sa planète. Prendre conscience de la pesanteur.

La Terre, berceau de la vie.
Mettre en évidence ce qui est indispensable au processus de la vie (plantations, élevages). Acquérir un nouveau regard sur l'univers du vivant. Ecouter et dire des poèmes.

La Terre en mouvement
Simuler l'alternance des jours et des nuits (ballon-Terre, projecteur-Soleil). Retrouver sur le ballon-Terre éclairé, au cours de sa rotation, le mouvement de l'ombre d'un cadran solaire miniature. Jouer avec le Petit Prince regardant les couchers de soleil (figurine sur le ballon). Simuler la gravitation de la Terre autour du Soleil (enfants-acteurs puis mappemonde et lampe). Découvrir le mécanisme des saisons (variations de l'impact du faisceau lumineux d'une lampe-torche sur la mappemonde, au niveau de la France, en quatre points du parcours). Mesurer, sur la mappemonde, la longueur du jour et de la nuit en France, en fonction de chaque saison. Ecouter des poèmes et des pièces musicales évoquant la nuit et les saisons.

LA LUNE, « REINE DE LA NUIT ».
Découvrir la Lune dans sa réalité
Observer la Lune à l'œil nu puis aux jumelles. Regarder des photos montrant le relief lunaire. Reproduire un échantillonnage de celui-ci avec de l'argile (ou de la pâte à modeler), puis l'éclairer de diverses façons pour découvrir l'intérêt de la lumière rasante. Dessiner des lunes de rêve. Ecouter et dire des poèmes.

Découvrir les phases de la Lune.
Simuler la gravitation de la Lune autour de la Terre (enfants-acteurs). Découvrir le mécanisme des phases avec une balle éclairée gravitant autour des spectateurs. Reconstituer le déroulé des phases avec des images séquentielles. Repérer les phases sur le calendrier et leur décalage d'un mois à l'autre.

Jouer avec les phases de la Lune.
Jouer avec des boules-lunes bicolores (noires et blanches) que l'on fait tourner devant soi pour voir apparaître les phases en accéléré, puis que l'on dispose en cercle autour d'un siège représentant la Terre (en les orientant par rapport à un soleil fictif). Apparier des images de lunes symétriques ou en positif/négatif. Distinguer sur des images les lunes croissantes et les lunes décroissantes. Réaliser des lunes décoratives « ombre et lumière ».

BALLET POUR NEUF PLANETES.
Découvrir les planètes
Regarder et interpréter des documents. Reconstituer la famille du Soleil, la dessiner. Réaliser un diagramme du système solaire. Observer des planètes à l'œil nu et avec des jumelles. Apparier les noms et les signes des planètes. Relier les noms de certains membres de la famille du Soleil aux jours de la semaine.

Jouer avec les planètes.
Jouer avec des boules-planètes éclairées par une lampe : elles aussi ont des phases par rapport à un spectateur dans l'espace. Découvrir le mécanisme des éclipses (balle en rotation autour d'un ballon dans le faisceau d'un projecteur). Jouer avec une maquette de la planète Saturne pour voir comment évolue l'aspect de ses anneaux vus depuis la Terre. Inventer des planètes. Réaliser des planètes en volume. Danser sur le thème des planètes.

Jouer avec le système solaire.
Mimer le système solaire (enfants-acteurs). Découvrir la notion de proportion. Représenter les planètes à l'échelle de quelques fruits. Recréer le système solaire au 1/10 milliardièmes (diamètres et distances) : le matérialiser au cours d'une promenade.

AVENTURES POUR MILLE COMETES.
Découvrir les comètes
Regarder des « portraits » de comètes, en reproduire selon différentes techniques. Découvrir les métamorphoses d'un noyau cométaire à partir d'un diagramme, puis la vraie nature des « étoiles filantes » (poussières cométaires pénétrant dans l'atmosphère). Observer une comète en direct.

Jouer avec les comètes.
Mettre en ordre des images retraçant « l'aventure » d'une comète. Inventer des comètes décoratives puis humoristiques. Réaliser des comètes pour jouer et pour danser.

Jouer avec la mécanique céleste.
Tracer des ellipses (parcours des comètes) à l'aide de deux épingles et d'un fil. Mimer le déplacement d'une comète avec ses variations de vitesse (enfants-acteurs). Mimer ce déplacement pendant deux temps égaux (sablier-minuteur). A l'aide d'un quadrillage, découvrir l'égalité (ici très approximative) des deux aires obtenues.

FIGURES POUR DES MILLIARDS D'ETOILES.
Découvrir les étoiles dans leur réalité.
Observer des constellations en direct. Les retrouver sur des cartes célestes. Dessiner des constellations. Découvrir la diversité et la « vie » des étoiles sur des documents. Observer aux jumelles quelques étoiles particulières. Ecouter et dire des poèmes.

Jouer avec les étoiles
Dessiner des cartes du ciel fictives. Inventer des constellations pour des « maxi-diapos » à placer dans une « boîte à lumière ». Recréer des photos de nébuleuses et de spectres d'étoiles. Inventer des étoiles décoratives.

Découvrir et jouer avec l'Univers.
Observer la Voie lactée et la galaxie d'Andromède aux jumelles. Regarder des documents montrant des galaxies spirales de face et de profil. Découvrir l'histoire de l'Univers sur des documents. Recréer des photos de la Voie lactée. Inventer des galaxies. Inventer des formes de vie extraterrestre.

Evaluations :
A chaque grand thème abordé correspond une fiche de « fin de parcours » qui permet de faire le point sur les acquis des enfants. Il s'agit par exemple de compléter des tracés, de relier certains éléments par une flèche au mot correspondant, de recopier une courte légende qui aura été élaborée au préalable.
Conclusion :
L'actualité spatiale est de plus en plus riche et sensibilise de façon permanente le grand public. Du côté de l'école, on peut donc s'attendre à un regain d'intérêt pour l'astronomie et les sciences en général, surtout qu'un Plan de rénovation pour l'enseignement des sciences et de la technologie à l'école a été lancé en juin 2000 avec, comme pôle innovant, l'opération La main à la pâte.
Mais l'astronomie peut offrir encore plus qu'un simple éveil scientifique. Déjà, elle fournit aux enfants une « prise de conscience planétaire ». Ensuite, elle permet de mettre en œuvre dans les classes une véritable « pédagogie de l'émerveillement », laquelle, en se généralisant, ne pourrait manquer d'orienter favorablement les mentalités.

Dans cette optique, deux ouvrages de Mireille Hartmann ont paru aux éditions Le Pommier : L'astronomie est un jeu d'enfant (Soleil-Terre-Lune), 1999, et Explorer le ciel est un jeu d'enfant (Planètes-Comètes-Etoiles), 2001.

Sabine Etheve
Titre : OGIPULE au pays des Petitous, édition Fuzeau, 2001 pour les 3-6 ans
B.P. 6 79440 COURLAY

Merci pour les renseignements que vous m'avez envoyés.