Insertion du jeu dans une démarche expérimentale

2 messages / 0 récent(s)
Dernier message
(non vérifié)
Insertion du jeu dans une démarche expérimentale

Mon dossier de PE1 concerne l'apprentissage par le jeu et j'aimerais connaître quelques possibilités d'insertion du jeu dans une démarche expérimentale afin de préparer l'EOA.
Merci d'avance.
Bien sincèrement.

Votre demande me laisse un peu perplexe car tout dépend de ce que vous entendez par "jeu".

Pour moi, comme pour les enfants il me semble, la démarche expérimentale à leur niveau est en elle-même un jeu.
Quand les enfants jouent, par exemple avec du matériel de construction, ils ont bien, après une phase exploratoire, un désir ou un projet ; ensuite ils se lancent et font des essais, observent, tâtonnent, etc., en discutant avec les copains.
Il est vrai aussi que certains domaines en sciences se prêtent plus volontiers à des "jeux manipulatoires".
Je pense notamment au magnétisme et à l'optique. Des séquences répétées de jeux libres avec des aimants permettent à de jeunes enfants de découvrir les lois principales du magnétisme (attraction-répulsion, action à distance ou à travers une paroi, importance des matériaux, et même di-polarité des aimants) sans même que le maître ait besoin de prévoir une progression au départ...
La progression se fait d'elle-même, au fil des découvertes, parfois fortuites...
Cela est possible également en optique, à partir de jeux libres avec des miroirs plans, seuls ou associés par deux ou par trois, des rétroviseurs, des glaces de maquillage, des loupes, des verres correcteurs, des prismes de jumelles... Sans parler de tous les jeux de lumière et d'ombre...

A ce propos, sur le site lamap, certains passages du dossier "jeux de cache-cache pour s'éclipser" peut illustrer le va-et-vient (souhaitable à mon sens) entre une " manip" d'initiation induite par l'adulte, et des jeux libres exploratoires qui vont permettre aux enfants d'aller plus loin et de relancer les débats.

Voilà ce que je peux dire. (Mais je vous renvoie bien sûr à la consultation de mes bouquins (la physique est un jeu d'enfant, l'astronomie est un jeu d'enfant, -et de bien d'autres d'ailleurs- dans la bibliothèque de votre IUFM !... ).

Bien amicalement.