Les messages nerveux dans le cerveau

2 messages / 0 récent(s)
Dernier message
Les messages nerveux dans le cerveau

Comment expliquer les transmissions et les décodages des messages nerveux par le cerveau (dans le cadre d'une leçon sur les 5 sens) ?

Votre question concernant le rôle du cerveau dans l'intégration des messages provenant des récepteurs sensoriels n'est pas simple à résoudre.
Au cycle 3, il est beaucoup trop tôt pour expliquer des mécanismes faisant intervenir la nature complexe des messages nerveux et le fonctionnement synaptique. On peut cependant comprendre que les informations provenant de l'environnement (son, lumière...) n'arrivent pas directement au cerveau, que les organes des sens transforment ces informations en signaux de nature électrique qui sont propagés jusqu'aux centres nerveux.
C'est à partir de multiples informations que le cerveau construit une représentation du monde.
Il nous semble qu'il n'est pas nécessaire d'aller plus loin avec les élèves. Même si on n'entre pas dans le détail des mécanismes de cette représentation cérébrale, il est cependant important de faire prendre conscience aux élèves de son existence.
Après avoir consulté une équipe de spécialistes (Bernard Calvino, Professeur de neurophysiologie à l'Université de Créteil et Jean-Claude Hervé, Inspecteur Pédagogique Régional à Versailles), l'équipe "La main à la pâte" vous suggère les activités suivantes :
Activités : Travail à partir d'illusions d'optiques : on reconstruit la perspective, le dessus et le dessous, les objets en trois dimensions... Les pièges visuels (Escher) permettent de mettre en évidence l'existence de cette reconstruction cérébrale. Si vous avez l'occasion de visiter le Futuroscope de Poitiers, ou l'Exploradôme de Paris, ce travail sur les illusions d'optique avec les élèves pourrait être enrichi (vous pouvez aussi utiliser des autostéréogrammes: clichés en deux dimensions qui donnent une impression de relief quand on les regarde d'une certaine façon, travailler sur des jeux vidéos en 3D...).
Il est possible également de travailler sur le goût dans le même esprit. Les restaurateurs savent que l'ambiance colorée de la salle influence le goût des convives. On peut faire des tests avec les élèves et constater que la perception dépend de multiples facteurs.

  • Niveau de formulation pour l'enseignant:
    Comment distinguer sensation et perception?
    La perception se construit en intégrant des sensations qui viennent interférer avec l'apprentissage, la mémoire individuelle.
    Lors de la perception visuelle des objets, un système de localisation et un système d'identification cérébraux communiquent entre eux. La multiplicité des messages envoyés par les récepteurs trouve une représentation dans des aires cérébrales nombreuses et diversifiées. Cette organisation cérébrale est génétiquement prédéterminée, mais l'organisation fine est modulée par les afférences du milieu intérieur et extérieur. Le cerveau reconstruit la perception par rapport à une mémoire épigénétique.

  • Niveau de formulation pour les élèves:
    Les organes des sens (il, nez, oreille...) captent des informations (lumière, odeur, son...) dans le milieu qui nous entoure. Ces informations ne parviennent pas directement au cerveau. Elles sont codées par des signaux de nature électrique propagés jusqu'au cerveau. Le cerveau reçoit de nombreux signaux électriques qui viennent des organes des sens. A partir de ces signaux, il fabrique une représentation du monde.