Défi technologique : construction d'un ascenceur

3 messages / 0 récent(s)
Dernier message
Défi technologique : construction d'un ascenceur

Bonjour,
je suis PE à l'école française de Bombay. L'inspecteur de la zone Inde a lancé un défi technologique pour les cycle 3. il s'agit de construire un immeuble de 3 étages, faisant en tout 80 cm.
L'immeuble doit être équipe d'un éclairage indépendant à chaque étage (pour ça pas trop de problème) et aussi d'un ascenseur capable de s'arrêter a chaque étage et de transporter un récipient d'eau sans le renverser.
Pour ce problème de l'ascenseur, je dois dire que ça dépasse et de loin mes compétences, pouvez-vous me donner quelques pistes à partir desquelles nous pourrons chercher (je suppose qu'il va falloir utiliser le domaine de l'électronique, auquel je ne connais rien, mais si vous voyez un moyen d'y arriver sans passer par l'électronique, je suis preneur.)
D'avance merci.

La réalisation de l'ascenseur n'est pas une mince affaire, surtout s'il s'agit de faire élaborer les solutions par les élèves et en tenant compte de ce qu'ils sont censés savoir (si c'est pour les transformer en simples exécutants je ne suis pas compétent). Donc, en premier lieu, il y a à analyser les problèmes pour la réalisation de l'ascenseur. Je vois le guidage de la cabine, la motorisation et la commande des arrêts à chaque étage. Je vois surtout des difficultés pour la motorisation et les arrêts.
La motorisation: nécessité de trouver un dispositif qui donne à la cabine une vitesse lente, donc un réducteur de vitesse type train d'engrenages (calculs ou essais empiriques de diverses combinaisons de roues dentées), plus une transmission par poulie.
La commande des arrêts: le plus simple serait de commander le moteur à vue avec, sur son circuit un bouton poussoir (type sonnette). Je doute fort que des élèves imaginent un dispositif de commande type programmateur de machine à laver et je ne suis pas sùr d'être capable de mener à bien la fabrication d'un tel dispositif.
Bon courage pour la suite.

Si le cahier des charges ne précise pas plus de choses que ça une solution mécanique comme celle utilisée sur les "garages jouets" est parfaitement viable.
Il s'agit d'un plateau guidé verticalement et hissé à l'aide d'une ficelle s'enroulant sur un treuil mû par une manivelle. Il suffit de prévoir le plateau relativement lourd pour que ce soit son propre poids qui le fasse descendre. Le treuil servant dans ce cas uniquement de frein en régulant sa fréquence de rotation en retenant la manivelle.