Origine des points de côté

2 messages / 0 récent(s)
Dernier message
Origine des points de côté

Quelle explication peut-on faire à un enfant qui vous dit lors d'une séance de course longue : "Je ne peux plus courir, j'ai un point de côté"?
Quelle explication physiologique pouvez-vous me donner? Quels organes sont mis en cause (la rate ?) Comment faire le lien avec la fonction de la respiration ?

Suite à votre question sur le site "La main à la pâte", voici quelques éclaircissements d'ordre physiologique sur l'origine du point de côté. On interprète différemment le point de côté selon l'endroit de l'abdomen où il se manifeste: - au milieu: on l'attribue à une contracture du diaphragme, muscle volumineux dont la fréquence de contraction peut passer rapidement de 16/20 par minute à 100/150 en cours d'effort. C'est fréquent en cours de digestion, le sang affluant vers le tube digestif et "délestant" les muscles; - à droite: ce serait une accumulation excessive de sang dans le foie liée au manque d'échauffement (je n'en sais pas plus, je vais me renseigner) - à gauche, ce serait plutôt un spasme du côlon, insuffisamment irrigué du fait de l'appel de sang des muscles.
De toute façon, la conduite à tenir est bien connue: - préventivement: essayer de laisser le temps à la digestion de bien commencer avant de débuter l'activité physique (ce qui n'est pas toujours possible à l'école s'il y a deux services de cantine) et surtout s'échauffer progressivement - quand le point de côté survient: il suffit souvent de ralentir quelques secondes pour qu'il disparaisse. On peut s'arrêter une ou deux minutes si nécessaire et reprendre progressivement l'effort.