Comment concourir aux Prix de La main à la pâte ?

 

 

 

 

Un jury spécifique est constitué pour chacune des trois catégories de prix, auquel participent des professionnels de l'éducation et de la science. Ces trois jury sont présidés par Patrick Flandrin, membre de l'Académie des sciences et directeur de recherches à l'ENS de Lyon.

 
Calendrier de candidature 2018
Prix " Écoles - Collèges" et "Master MEEF"
13 juillet 2018 Date-limite de réception des dossiers
Octobre 2018 Réunion du jury, publication des résultats sur ce site
Début d’année civile 2019 Réception des lauréats à l’Académie des sciences pour la cérémonie de remise des prix


Prix « Ecoles - Collèges »

Les prix « Écoles –Collèges » de La main à la pâte, distinguent sous l’égide de l’Académie des sciences des classes d’établissements d’enseignement primaire et de collège (publics ou privés) qui ont mis en oeuvre des activités scientifiques expérimentales et particulièrement démonstratives de l’esprit et de la démarche d’investigation préconisée par La main à la pâte. Outre le versement d’une récompense par l’Académie des sciences, les équipes lauréates (en nombre variable selon les années) sont invitées à recevoir leur prix lors d’une cérémonie officielle organisée au Palais de l’Institut de France, à Paris.

En 2018, dans le cadre de "l'Année de la chimie de l'école à l'université", un prix spécial sera décerné à un projet en lien avec le domaine de la chimie.

Les prix sont l’occasion, pour les enfants comme pour les enseignants, de faire connaître et de valoriser le travail effectué durant l’année scolaire. La mise en ligne des dossiers primés sur le site Internet de la Fondation La main à la pâte, contribue à transformer ce travail en ressources mutualisables auprès de tous les enseignants.
 

Comment participer ?

Les candidatures sont ouvertes aux classes de l’enseignement primaire (écoles maternelles et élémentaires) et de collège, de métropole, des DOM-TOM ou de l’étranger (dépendant dans ce cas de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger - AEFE) qui ont mené, au cours de l’année scolaire 2017-2018, des activités scientifiques expérimentales dans l’esprit de La main à la pâte. Les candidatures collectives sont acceptées. La candidature des classes d’intégration scolaire (CLIS) et des classes d'unités d'enseignement d'établissements médico-éducatifs, qui peuvent concourir dans les mêmes conditions que les autres, est encouragée.

Les dossiers de candidature doivent être envoyés, avant le 13 juillet 2018 à
Clémentine JUNG
Fondation La main à la pâte
43, rue de Rennes
75006 Paris

Aucun dossier de candidature n’est à retirer. Il appartient aux participants, en s’appuyant sur l'encadré ci-contre, de constituer leur dossier. La consultation des projets primés les années passées peut constituer une source d'inspiration (voir sur cette page les lauréats par année). Les dossiers ne seront pas réexpédiés, sauf demande expresse des candidats qui voudront bien joindre à cet effet une enveloppe libellée à l’adresse du destinataire et dûment affranchie.

Critères d'évaluation des dossiers

Préalables
La production proposée s’inscrit dans les programmes de l’école primaire ou ceux du collège ; elle est scientifiquement acceptable.
La conformité avec les principes de La main à la pâte est perceptible.

Démarche
Les objets ou phénomènes explorés relèvent du monde réel, proche et sensible.
Les parts respectives de l’initiative des enseignants / celle des élèves sont explicites et intelligibles.
Un temps significatif de mise en commun, de discussion et d’argumentation est prévu dans la conduite des activités.
Des traces écrites des élèves sont présentées dans le dossier.
Des partenaires sont associés au projet.

Rédaction du dossier
Le jury a les moyens de s’assurer que les principes de La main à la pâte ont été respectés.
Ce qu’ont fait les élèves (essais / erreurs, initiatives, solutions) est clairement décrit.
Si des partenaires extérieurs interviennent, des documents éclairent les relations entretenues avec eux.
Des extraits de cahiers de sciences permettent de comprendre le lien des activités scientifiques avec le travail sur la langue. Celui-ci fera l’objet d’une attention particulière dans l’évaluation des dossiers.

Bilan
Le dossier rend compte d’une réelle distance critique des enseignants sur la conduite du projet, les difficultés rencontrées, les erreurs commises. Des remédiations sont proposées ; dans le cas inverse, il est indiqué pour quelles raisons.
Le travail de réflexion qui a été mené est transférable à d’autres équipes.

 

Composition du dossier de candidature

Le dossier relate le projet réalisé pendant l'année. Il illustre de manière explicite le raisonnement mis en oeuvre par les élèves en science et technologie, ainsi que les étapes suivies (séances, traces écrites, photos, productions diverses).

> La fiche signalétique dûment remplie

: télécharger la fiche en pdf

> Un exposé du projet relatant :

  1. les production(s) présentée(s) par la classe (dossier illustré, film, exposition, journal de classe, autre - préciser -) un intitulé et un résumé du projet (3000 signes au maximum)
  2. la durée du projet et calendrier suivi ;
  3. le(s) domaine(s) scientifique(s) concerné(s) ;
  4. la(les) discipline(s) associée(s) ;
  5. les activités portant sur la maîtrise de la langue française ;
  6. les ressources utilisées ;
  7. les partenaires (scientifiques, parents, musées, ESPE...) ;
  8. les activités inter-niveaux (école maternelle / école élémentaire /collège / lycée ) ;
  9. un bilan (points forts du projet, acquis pour les élèves en termes de connaissances, savoir-faire et savoir-être, difficultés rencontrées, remédiations proposées éventuellement) ;
  10. d'autres informations s’il y a lieu.


Prix « Master Métiers de l'Education, de l'Enseignement et de la Formation »

Les prix « Master Métiers de l'Education, de l'Enseignement et de la Formation (MEEF) » de La main à la pâte récompensent un ou des mémoire(s) de master rédigés durant l’année scolaire 2017-2018 par des étudiants de Master 2 MEEF et consacrés, dans l’esprit de La main à la pâte, à un enseignement rénové des sciences et de la technologie ou à la formation des enseignants en sciences et technologie à l’école primaire ou au collège.

Les différentes mentions du Master MEEF sont éligibles au prix, à condition que le mémoire présenté porte sur l'enseignement des sciences :

  • master MEEF 1er degré
  • master MEEF 2nd degré
  • master MEEF Pratiques et ingénierie de la formation.

Le jury se réunira au cours du dernier trimestre 2018. Les prix seront remis lors d’une cérémonie officielle organisée à l’Académie des sciences de l’Institut de France en début d'année civile 2019. Il s’agit là d’une distinction exclusivement honorifique. Ce prix attestent l’importance que l’Académie des sciences attache à l’enseignement des sciences dans la formation initiale et continue des professeurs des écoles.

 

Comment concourir ?

Il appartient aux responsables de formation de faire concourir les étudiants en fonction de la rigueur et de la cohérence d’ensemble du mémoire présenté, ainsi que de la qualité de la rédaction. Les travaux proposés dans le cadre de ce prix devront respecter les critères précisés plus bas.

Les responsables de la formation devront adresser le(s) dossier(s) de candidature, avant le 13 juillet 2018, à :
Clémentine JUNG
Fondation La main à la pâte
43, rue de Rennes
75006 Paris

Les candidats s’engagent à accepter la mise en ligne de leur mémoire, s’il est primé, sur le site Internet de la Fondation La main à la pâte.

 

Composition du dossier de candidature aux prix "Master MEEF"

> deux exemplaires du mémoire de Master 2 présenté dans la compétition : un exemplaire papier et un exemplaire numérique (pdf) 

> un curriculum vitae succinct de l’auteur (ou des auteurs) du mémoire

> la fiche signalétique dûment remplie : télécharger la fiche en pdf

> une enveloppe timbrée libellée à l’adresse du responsable de la formation dans laquelle l’étudiant est inscrit

> l’avis d’un formateur de sciences ayant participé à la formation du candidat et/ou à la soutenance du mémoire.

Critères d'évaluation des mémoires

Le jury sera invité à se déterminer principalement sur le respect des 5 premiers critères, les critères 6 et 7 restant subsidiaires et destinés le cas échéant, à départager des candidatures ex-æquo.

1° Maîtrise des compétences disciplinaires et respect des principes de La main à la pâte.

2° Capacité de présenter une problématique, c’est-à-dire de circonscrire une question, de l’organiser en rubriques et en étapes permettant d’apporter une réponse, au moins partielle, à la question posée. L’introduction doit présenter le travail réalisé et le plan suivi, la conclusion, synthétiser les résultats du travail. Le rapport entre l’introduction, la conduite des séquences pédagogiques et la conclusion doit être clair.

3° Raisonnement argumenté : les affirmations avancées doivent être étayées ; ce qui ne sert pas à la démonstration n’a pas lieu d’être : ainsi, la réflexion théorique, s’il y a lieu, doit être mise au service de la partie dans laquelle le stagiaire rend compte de son expérience avec les élèves, et les références documentaires ne sont justifiées que si elles éclairent le propos.

4° Qualité des documents pédagogiques présentés à l’appui du mémoire (dans le texte ou en annexe). Ils illustrent la problématique étudiée, sont bien choisis car suffisamment « parlants » pour le lecteur : datés et, le cas échéant, commentés, ils permettent de comprendre une progression ; ils sont assez nombreux et homogènes pour être comparables entre eux.

5° Simplicité et fluidité du propos.

6° Bibliographie bien comprise, c’est-à-dire : suffisamment fournie, sans être surabondante ; mentionnant, en fin de volume, et selon les règles en usage, les ouvrages cités au cours du texte ; exploitée : les références n’ont de sens que si l’auteur puise dans ses lectures matière à réflexion ou à commentaires.

7° Ambition et originalité du thème traité.


Prix « Professeur-formateur »

Depuis 2016, le prix « Professeur-formateur » de La main à la pâte remplace le prix « CAFIPEMF » (certificat d’aptitude aux fonctions d’instituteur ou de professeur des écoles maître formateur), en incluant le diplôme du CAFFA nouvellement créé (certificat d'aptitude aux fonctions de formateur académique).

Il récompense, sous l'égide de l'Académie des sciences, des lauréats du CAFIPEMF ou du CAFFA ayant soutenu, en vue de leur admission, un mémoire sur un enseignement rénové des sciences.

Le jury se réunit tous les deux ans pour étudier les dossiers de l’année en cours et de l’année précédente. Les lauréats du CAFIPEMF et du CAFFA en 2018 et 2019 concourrent pour le prix 2019.

 

Comment concourir ?

Les candidat(e)s sont invité(e)s à adresser leur dossier, avant le 13 juillet 2019, à :
Clémentine JUNG
Fondation La main à la pâte
43, rue de Rennes
75006 Paris

Les candidats s’engagent à accepter la mise en ligne de leur mémoire, s’il est primé, sur le site Internet de la Fondation La main à la pâte.

Ces prix seront remis lors d’une cérémonie officielle organisée à l’Académie des sciences de l’Institut de France au début de l’année civile 2020. Il s’agit là d’une distinction exclusivement honorifique.

 

Composition du dossier de candidature aux prix "Professeur-formateur" :

> deux exemplaires du mémoire de CAFIPEMF ou CAFFA présenté dans la compétition : un exemplaire papier et un exemplaire numérique (pdf)

> un curriculum vitae succinct de son auteur

> une enveloppe timbrée libellée à son adresse

> la fiche signalétique dûment remplie : télécharger la fiche (pdf).

Critères d'évaluation des mémoires

Le jury sera invité à se déterminer principalement sur le respect des 5 premiers critères, les critères 6 et 7 restant subsidiaires et destinés le cas échéant, à départager des candidatures ex-æquo.

1° Maîtrise des compétences disciplinaires et respect des principes de La main à la pâte.

2° Capacité de présenter une problématique, c’est-à-dire de circonscrire une question, de l’organiser en rubriques et en étapes permettant d’apporter une réponse, au moins partielle, à la question posée. L’introduction doit présenter le travail réalisé et le plan suivi, la conclusion, synthétiser les résultats du travail. Le rapport entre l’introduction, la conduite des séquences pédagogiques et la conclusion doit être clair.

3° Raisonnement argumenté : les affirmations avancées doivent être étayées ; ce qui ne sert pas à la démonstration n’a pas lieu d’être : ainsi, la réflexion théorique, s’il y a lieu, doit être mise au service de la partie dans laquelle le stagiaire rend compte de son expérience avec les élèves, et les références documentaires ne sont justifiées que si elles éclairent le propos.

4° Qualité des documents pédagogiques présentés à l’appui du mémoire (dans le texte ou en annexe). Ils illustrent la problématique étudiée, sont bien choisis car suffisamment « parlants » pour le lecteur : datés et, le cas échéant, commentés, ils permettent de comprendre une progression ; ils sont assez nombreux et homogènes pour être comparables entre eux.

5° Simplicité et fluidité du propos.

6° Bibliographie bien comprise, c’est-à-dire : suffisamment fournie, sans être surabondante ; mentionnant, en fin de volume, et selon les règles en usage, les ouvrages cités au cours du texte ; exploitée : les références n’ont de sens que si l’auteur puise dans ses lectures matière à réflexion ou à commentaires.

7° Ambition et originalité du thème traité.