Leurs difficultés sont surtout d'ordres visuel et tactile. Ils passent une partie du temps scolaire en rééducation (kiné, orthophonie...) et une autre en intégration dans une école ordinaire.

Nous avons réalisé les séances 1 à 8 en 2 périodes, à raison d'une séance par semaine, le lundi après midi de 14h à 15h et de 15h 30 à 16h30. Ce dispositif me permettait de regrouper tous les élèves sur la première heure puis de compléter avec le groupe CE2 en deuxième heure.

Mes élèves travaillent plus lentement, ils ont besoin de revenir plusieurs fois sur les mêmes apprentissages. Les expériences à réaliser ( fonte de la banquise, effet de serre...) leur ont été d'un grand secours pour se représenter les phénomènes abordés puisqu'ils  ne se représentent pas bien les objets en 2 dimensions.

J'ai scanné tous les documents de travail et créé des zones de texte pour qu'il puissent mettre leurs observations par écrit ( 2 élèves ne peuvent pas du tout écrire à la main).

La mise en commun s'est faite par le biais d'un tableau blanc interactif pour que tout le monde puisse voir et écrire.

Le sujet des changements climatiques les a beaucoup intéressés, ils sont très sensibles à la protection de l'environnement. Cependant leur bilan carbone transport est toujours très élevé, car ils se déplacent en fauteuil électrique, en taxi ambulance et non à vélo....

Je regrette par contre que nous n'ayons pas pu échanger avec d'autres classes sur le sujet.