L’Office for Climate Education bientôt abrité par la Fondation La main à la pâte

Portrait de david Wilgenbus

La Fondation La main à la pâte abritera bientôt l’Office for Climate Education (OCE), une organisation chargée de promouvoir et développer l’éducation au changement climatique dans les pays développés et en développement. Entérinée par le Conseil d’Administration de la Fondation La main à la pâte le 21 décembre 2017, la création de l’OCE sera effective au cours du premier trimestre 2018. L’OCE prendra la forme d’une fondation abritée, financée par des fonds publics et privés et dotée d’une équipe opérationnelle dédiée.

Issu de la COP21, l'Accord de Paris entré en vigueur le 4 novembre 2016, a mis l'accent sur l'importance de l'enseignement, de la formation et de la sensibilisation du public (Article 12) tant l’adhésion des populations est un élément essentiel de la mise en œuvre de cet Accord. Face au changement climatique, un effort considérable et tenace est requis pour que les jeunes générations soient dotées des outils de compréhension et d’action à même de les protéger des a priori, des idéologies ou de l’irrationalité, et de les préparer à vivre dans un monde en transformation.

Cette éducation au changement climatique, se déroulant dès l’école, le collège et le lycée, nécessite une approche pluridisciplinaire qui concerne aussi bien les disciplines scientifiques traditionnelles (physique, chimie, biologie, géologie, technologie, mathématiques) que les sciences humaines et sociales (géographie, économie). Les professeurs, dont le rôle est déterminant dans la réussite d’un tel projet éducatif, ont besoin, partout dans le monde, d’être accompagnés par la mise à disposition de ressources de qualité ainsi que d’une offre de développement professionnel. La communauté scientifique a un rôle essentiel à jouer dans la construction et la mise en œuvre de cette offre.

Face à ce constat, de nombreuses institutions scientifiques et ONG se sont rencontrées en septembre 2017 et ont décidé la création d’un Office for Climate Education (OCE) coordonnant l’action participative d’un vaste réseau d’acteurs de terrain appelé Global Network for Climate Education (GNCE). Ce projet international s’articule autour d’une colonne vertébrale franco-allemande, organisant une coopération scientifique, pédagogique, financière et opérationnelle. Une quarantaine de partenaires issus d’une vingtaine de pays ont déjà témoigné leur intention de participer à ce réseau. 

Leur action :

  • portera principalement en direction des professeurs exerçant aux niveaux scolaires du primaire et du secondaire, avec un accent particulier mis sur la tranche d’âge comprise entre 9 et 15 ans ;
  • accompagnera, tout au long de la période 2018-2022, la publication des rapports du GIEC en mettant à disposition du corps enseignant des ressources pédagogiques de qualité, multilingues, libres de droit, élaborées avec la communauté scientifique, facilitant une pédagogie active (investigation) ;
  • accompagnera ces ressources d’une offre diversifiée de développement professionnel à destination des enseignants ;
  • se déploiera dans le monde entier, en ciblant tout particulièrement les pays en développement.


Schéma général du projet OCE, s’appuyant sur un Office for Climate Education et un réseau d’acteurs locaux
pour promouvoir l’éducation au changement climatique dans les pays développés et en développement.

 

Pour toute question, contacter David Wilgenbus : david.wilgenbus@fondation-lamap.org

Addons