Le théâtre d'ombres, au croisement des sciences et des arts

Auteurs : Travail collectif(plus d'infos)
Résumé :
[Témoignage] Ce projet a été conduit par les élèves de la classe triple niveau (CE2-CM1-CM2) de Jessica Viala, à l'école "Le Micocoulier" à Margon. A partir de l'étude de tableaux de peintres travaillant le clair-obscur, ils ont entrepris de nombreuses activités scientifiques expérimentales sur le thème de l'ombre. Au cours de 8 semaines, la classe va travailler en parallèle sur les sciences et l'histoire de l'art, jusqu'à la création d'un théâtre d'ombres pour lequel les élèves vont écrire une petite pièce adaptée d'une fable de La Fontaine.
Durée :
8 semaines
Copyright :
Creative Commons France. Certains droits réservés.

 

Dossier lauréat d'un 2nd prix de La main à la pâte 2016

Ce projet a été mis en place dans l'optique d'une participation au concours départemental de sciences "Trouvetout" (dans l'Hérault) dont le thème de l'année était la lumière.

Choisissant comme inducteur des tableaux de peintres célèbres travaillant le clair-obscur, les élèves ont eu à résoudre des situations problèmes qui les ont conduit à entreprendre des activités scientifiques expérimentales sur le thème de l'ombre en suivant un démarche d'investigation.

Ce dossier présente donc une séquence de type interdisciplinaire sur l'histoire des arts et les sciences, mise en place dans la classe pendant 8 semaines.

En sciences, la séquence s'intéresse à la découverte et la compréhension des phénomènes d'ombre et de lumière.

En histoire de l'art, plusieurs oeuvres de référence ont servi de support pour découvrir l'importance de la lumière et le traitement des ombres dans le domaine pictural (notion de clair-obscur). Ces tableaux permettent une approche technique des notions abordées et constituent également un point de départ pour la découverte de la Renaissance artistique en histoire.

Ce projet a abouti à la création d'un théâtre d'ombres. Les élèves modulent, transforment, modifient, transposent l'ombre de marottes théâtrales et inventent des textes et dialogues, à plusieurs, pour construire une pièce sur la base d'une fable de La Fontaine.