Palmarès des Prix de La main à la pâte 2014

  • Rapport de jury 2014
  • Prix "Ecoles primaires"
  • Prix "Métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation"

Ces prix ont été remis aux lauréats au cours d’une cérémonie officielle organisée dans la grande salle des séances du Palais de l’Institut de France, le mardi 10 mars 2015, en présence de Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.


PRIX "ECOLES PRIMAIRES" 2014 DE LA MAIN A LA PATE

 

le jury des prix de La main à la pâte, « Écoles primaires » s’est réuni le 18 septembre 2014 sous la présidence de Jean Dalibard, membre de l’Académie des sciences.

Il a décidé de distinguer 9 dossiers en distribuant

  • 4 premiers prix ex-æquo d’un montant de 400 ou 600 € selon le nombre de récompenses déjà obtenues par les lauréats dans le passé,
  • 3 seconds prix ex-æquo d’un montant de 400 €,
  • et en décernant deux mentions au palmarès, assortie d’une récompense d’un montant de 250 €.

Au total, ces prix récompensent le travail de 321 élèves, dont 30 élèves de CLIS, répartis dans 14 classes de l’enseignement primaire, dont 2 classes de maternelle et un groupe d’élèves de classe de 1ère associé à l’un des projets primés.

Les 2 mentions (200 €) sont attribuées à

  • l’école maternelle Camille Claudel des Fondettes (Indre-et-Loire), pour le travail effectué par Madame France Chaillou avec sa classe de grande section de maternelle, Air et mouvement ;
  • l’école des Ollières, Les Ollières (Haute Savoie) pour le dossier présenté par Madame Myriam Grand-Perrin et sa classe de moyenne-grande sections de maternelle, Choupa Choups, élevage de lapins en maternelle ;

Les 3 seconds prix ex-aequo (400 €) récompensent

  • l’école primaire Roland Gandou (Pyrénées-Orientales), pour le travail réalisé par la classe de CLIS de Madame Bernadette Picart, Ça flotte ou ça coule ?Pourquoi ?
  • le réseau des écoles des Monts d’Alban, à Albi (Tarn), pour le projet coordonné par Monsieur Bruno Delteil, représentant le travail de 87 élèves de CE2, CM1 et CM2 répartis dans 4 classes, Les automates ;
  • l’école Gustave Caillebotte, de Gennevilliers (Haut-de-Seine), pour le projet présenté par Monsieur Philippe Nicolas et ses élèves de CM2 et de CLIS en collaboration avec des élèves d’une classe de 1ère d’un lycée technologique préparant un baccalauréat professionnel, Fusée Caillebotte-Petiet - envie de découvrir le ciel ;

Les 4 premiers prix ex-æquo (600 € pour les nouveaux lauréats, 400 € pour des lauréats déjà récompensés dans des compétitions antérieures) sont décernés à


Prix Master « Métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation »

Le prix Master « Métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation » récompense un mémoire rédigé par un étudiant de master 2 préparant aux métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation (MEEF) et consacrés, dans l’esprit de La main à la pâte, à un enseignement rénové des sciences et de la technologie ou à la formation des enseignants en sciences et technologie à l’école primaire (maternelle incluse). Ce prix, exclusivement honorifique, atteste l’importance que l’Académie attache à l’enseignement des sciences dans la formation initiale et continue des professeurs des écoles. 
 
Sous la présidence de Didier ROUX, membre de l’Académie des sciences, le jury a résolu de décerner ce prix à Madame Florine FOUGERAY, pour son mémoire intitulé Enrichir le vocabulaire des élèves en cycle 1, avec l’appui d’un enseignement en sciences sur les parties du corps humain, dirigé par Monsieur Loïc POULAIN, École supérieure du professorat et de l’éducation de Bretagne, site de Saint-Brieuc.
 
Ce mémoire analyse les possibilités d’enrichissement du vocabulaire d’élèves de petite et moyenne sections de maternelle à partir de l’identification des principales parties du corps humain. Florine FOUGERAY montre ainsi qu’il est efficace de faire s’exprimer par le dessin des élèves qui ne maîtrisent pas l’écrit mais maîtrisent déjà l’oral. De plus, l’analyse des dessins produits successivement par chaque élève permet de mettre en évidence un lien entre des progrès en maîtrise de la langue (acquisition de vocabulaire) et précision du dessin.

 

Addons