Collectionneur de vivant: classification en maternelle

Auteurs : Travail collectif(plus d'infos)
Résumé :
[Témoignage] - Le projet “Collectionneur de vivant” lancé par l’équipe de la “mission sciences” de l’Inspection Académique de Gironde a proposé un triple défi du point de vue - scientifique : aborder la classification phylogénétique du vivant avec de jeunes élèves - des Arts visuels : travailler sur la notion de “collection” (avec un retour historique sur les “cabinets de curiosité” et les animaux dans l’art) et créer des oeuvres plastiques liées au travail scientifique - de la valorisation du projet lors de 2 journées de rencontres et avec une soirée “portes ouvertes” pour les familles ; la mise en place d’ateliers afin que les élèves des autres classes puissent, en autonomie, ou avec un adulte, réinvestir leurs connaissances et échanger ; la mise en valeur du travail artistique.
Publication : 21 Janvier 2014
Objectif :
-donner le goût des sciences et éveiller la curiosité des élèves -découvrir et étudier un certain nombre d’animaux de l’environnement proche -découvrir la démarche d’investigation. -aborder la notion de classement phylogénétique -aborder la notion de “collection” -valoriser grâce aux Arts visuels le projet scientifique pour les rencontres à la ferme pédagogique - établir un “cahier des charges” pour réaliser et mettre en place des “ateliers” pour d’autres classes lors des journées de rencontres à la ferme
Niveau : Cycle 1
Cycle 2
Durée :
une année scolaire
Matériel :

         -Fiches d’identité des différents animaux: à construire au fur et à mesure

         -Tableau à double entrée

         -Cartes avec photos animaux sur tableau blanc avec aimants

         -Papiers de couleur ou stylos tableau de couleurs différentes pour dessiner les “emboîtements”

         -Matériel “Arts visuels” (reproductions, photos, collections….)

Pour l'observation des animaux:

         -papiers et crayons de couleur/crayon à papier

         -vivarium et boîtes de Pétri

         -loupes à main +loupe binoculaire + microscope numérique

Copyright :
Creative Commons France. Certains droits réservés.

 

Dossier présenté par Marie-Lise Roux


A la maternelle, les élèves ont la curiosité, l’envie d’apprendre et de comprendre le monde environnant proche et en particulier le monde du vivant. Grâce à cette entrée “découverte du monde” qui les motive énormément, les élèves vont devoir utiliser le langage, la production d’écrit, la lecture (recherche dans des documents, sur internet), le dessin ; ils vont pouvoir ainsi structurer leur pensée grâce à la démarche d’investigation.
En 2012, la classe participe au le projet “Collectionneur de vivant” lancé par l’équipe de la “mission sciences” de l’Inspection Académique de Gironde. Les partenaires, équipe des formateurs (IEN, IUFM), animatrices de “la ferme de découverte”, regroupement académique ont permis d’affiner et de renforcer les connaissances théoriques par un véritable travail d’équipe.
Le défi était triple, du point de vue
- scientifique : aborder la classification phylogénétique du vivant avec de jeunes élèves
- des Arts visuels : travailler sur la notion de “collection” (avec un retour historique sur les “cabinets de curiosité” et les animaux dans l’art) et créer des oeuvres plastiques liées au travail scientifique
- de la valorisation du projet lors de 2 journées de rencontres et avec une soirée “portes ouvertes” pour les familles ; la mise en place d’ateliers afin que les élèves des autres classes puissent, en autonomie, ou avec un adulte, réinvestir leurs connaissances et échanger ; la mise en valeur du travail artistique.

Ce projet à la fois inter et transdisciplinaire s’est déroulé tout au long de l’année scolaire. Les sorties sur le terrain (à Arcachon, dans le bois derrière l’école, à Cap Sciences, dans diverses expositions), ont permis aux élèves de travailler sur des situations concrètes entraînant de nombreux échanges en favorisant le “vivre ensemble”.
Les recherches “esthétiques “, la lecture d’images, de photos, l’apport de collections personnelles par les élèves ont été aussi des sources de motivation et d’implication dans le projet.
L’autoformation de l’enseignante été particulièrement riche et importante, la difficulté majeure étant de transmettre les “savoirs savants” en mettant en place une démarche d’investigation et des situations didactiques adéquates pour que les élèves soient acteurs de leurs propres apprentissages et pour qu’ils arrivent à aborder la notion de classification phylogénétique avec intérêt et plaisir.


Documents du dossier à télécharger:

Déroulé des séances

annexe1: organigramme collectionneur

annexe2: étapes de la démarche d'investigation

annexe3: tableau rempli des attributs des animaux

annexe4: tableau rempli des attributs des animaux (suite)

annexe6: la libellule

annexe7: la limace

annexe8: la chauve-souris

annexe9: connais-tu cet animal de la ferme?

annexe10: qu'est-ce qu'une collection?

annexe12: quelques conseils

journée de valorisation à la ferme de découverte

fiche signalétique