Présentation

Ce site est le fruit de la collaboration entre la fondation La main à la pâte et l'Institut national supérieur de formation et de recherche pour l'éducation des jeunes handicapés et les enseignements adaptés (INS HEA) autour de la question de l’utilisation des démarches d’investigation en direction de publics d’élèves à besoins particuliers et des adaptations à mettre en oeuvre pour permettre aux élèves de progresser malgré leur handicap.

Cette réflexion s'est inscrite dans le cadre du projet HandiSciences. Issu d’une recherche-action conduite entre 2010 à 2016 par l’INSHEA, la Fondation La main à la pâte et de nombreuses classes d’Education spécialisée, le projet HandiSciences a donné lieu à un ensemble de ressources pédagogiques pour les enseignants, un film documentaire, ainsi qu'à des articles de recherche.

Par ailleurs, ce site vous permettra de vous tenir au courant de nos actions autour du thème "sciences et handicap", passées ou à venir.


La recherche-action HandiSciences


 

Issu d’une recherche-action conduite entre 2010 à 2016 par l’INSHEA, la Fondation La main à la pâte et de nombreuses classes d’Education spécialisée, le projet HandiSciences a donné lieu à un ensemble de ressources pédagogiques pour les enseignants, un film documentaire, ainsi qu'à des articles de recherche.


Descriptif de ce projet

Faisant suite au questionnement du Conseil National du Handicap (CNH) sur la possibilité d’étendre la pédagogie préconisée par La main à la pâte aux élèves handicapés scolarisés dans divers dispositifs, l’Académie des sciences, tout d’abord via sa Délégation à l’Education et à la Formation (DEF), et l’INS HEA ont engagé une réflexion commune en novembre 2009 et ont ainsi entrepris un travail prenant appui sur différents contextes de scolarisation des élèves handicapés.

L’objectif premier était de voir si un enseignement des sciences fondé sur l’investigation peut utilement servir à la formation de ces jeunes et, si tel est le cas, de s’interroger sur les conditions permettant d’optimiser l’utilisation de la démarche : ressources à mobiliser, aménagements à mettre en place, etc.  Une première phase d’expérimentation s’est déroulée au cours de l’année scolaire 2010-2011, auprès d’élèves scolarisés dans sept CLIS 1 (handicap mental) et quatre CLIS 4 (handicap moteur), et a permis de collecter toutes sortes de données qui ont été analysées, grâce aux questionnaires initial et final réalisés avec chacun des enseignants et d’une journée d’étude réunissant tous les acteurs.

Compte tenu des résultats de cette première phase et de la satisfaction de tous les enseignants engagés dans le projet, le travail a continué durant l’année 2011-2012 avec une quinzaine d’enseignants de CLIS ou d’EREA ou d’unités d’enseignement, en se focalisant sur deux axes : les traces écrites (dessin, schéma, texte) d’une part et les rituels mis en place en début et fin de séances, supports possibles d’évaluation formative. Reprenant le protocole mis en place l’an passé, chaque enseignant expérimentateur avait à sa disposition une séquence pédagogique (d’environ 5 séances) ainsi qu’un accompagnement scientifique et pédagogique. Il disposait en outre d’un espace numérique dédié au projet et assistait au printemps à une journée d’étude annuelle qui réunissait tous les acteurs (enseignants, pédagogues et scientifiques).

A partir de 2012, la Fondation La main à la pâte a poursuivi ce travail en collaboration avec l’INS HEA avec le même type de protocole : proposition de séquences élaborées par l’équipe de la Fondation et de l’INS HEA, accompagnement pédagogique et scientifique, entretiens initial et final et journée d’étude en fin d’année.

Un atelier international s’est tenu en décembre 2013 a conduit à la traduction par les mexicains des séquences que nous proposions aux enseignants spécialisés français et une expérimentation dans différents états du Mexique de cet enseignement.

la Fondation La main à la pâte regroupe une vingtaine de centres pilotes en France. Ce réseau rassemble des équipes qui, dans leur ville, leur circonscription, voire leur département, ont développé des dispositifs originaux et innovants pour accompagner la rénovation de l'enseignement des sciences et de la technologie dans les écoles, notamment celles situées en éducation prioritaire. Au cours de l'année 2017-2018 a été défini un projet "vivre ensemble" qui comprend trois axes; "science école famille","science et langage" et enfin "sciences pour tous", ce dernier concerne souvent les élèves en situation de handicap


<< Retour au sommaire >> Accéder aux ressources pour les classes à besoins spécifiques

 

Partenaires du projet

Fondation La main à la pâte INSHEA