Formations de délégations étrangères en France

Auteurs : Equipe La main à la pâte(plus d'infos)
Résumé :
Cette page expose les principes généraux des formations données aux délégations étrangères et offre une illustration de ces pincipes à travers deux cas concrets : formation d'une délégation brésilienne et formation d'une délégation chinoise.
Publication : 24 Avril 2013
Copyright :
Creative Commons France. Certains droits réservés.

Ces délégations sont, en général, constituées d’enseignants et de formateurs, les enseignants ayant vocation à devenir assez rapidement formateurs dans leur pays. Toutes les formations La main à la pâte en France ont un certain nombre de points communs :

  • Des visites de classe sont systématiquement organisées afin que tous les membres de la délégation puissent effectivement se rendre compte de ce qui se passe dans une classe française (ce qui peut être différent de ce qui se pratique dans leur pays).
  • Quelques (mais très peu) conférences plénières.
  • Des mises en situation afin qu’ils puissent dans un premier temps vivre la démarche préconisée, puis, dans un deuxième temps, analyser la situation expérimentale vécue par eux.

Dans un certain nombre de formations, il a été demandé ensuite aux stagiaires de travailler en groupe sur le thème de leur choix (qui tienne compte dans la mesure du possible de la réalité de leur pays) et de mettre en situation le formateur et le reste de la délégation. Cette demande permet en particulier aux stagiaires de prendre conscience de l’intérêt et des difficultés de faire travailler en groupes, de mesurer, sur un exemple très ponctuel, ce qui est demandé avec le cahier d’expériences et enfin de préciser un peu mieux le rôle du maître dans ce type d’activités scientifiques.

Enfin, il peut arriver que les formateurs étrangers aient des demandes spécifiques, comme travailler sur les liens avec le langage, ou bien en savoir plus sur les modes de raisonnement des élèves, ou encore en savoir plus sur la nature des collaborations possibles des enseignants avec la communauté scientifique…

Formation délégation brésilienne

En 2002 et 2003, La main à la pâte a accueilli une délégation brésilienne durant une semaine. Chacune de ces délégations était constituée d’enseignants, de maîtres formateurs et de formateurs.

La première, en 2002, connaissait La main à la pâte et était là pour essayer de voir et comprendre comment cela fonctionne en France. Cette délégation a, au final, travaillé sur une adaptation au contexte brésilien de l’enseignement des sciences selon la démarche préconisée par La main à la pâte.

La seconde, en 2003, a été centrée sur la formation des enseignants en s’intéressant à des domaines spécifiques : interdisciplinarité, le cahier d’expériences, les raisonnements des élèves et les classes maternelles. Cette délégation a travaillé à l’élaboration et à la construction d’une séquence de formation des enseignants adaptée au contexte brésilien.
Malgré ces différences d’objectifs, le tableau qui suit montre que les deux premières journées de stage ont été similaires avec une mise en situation de questionnement et des visites de classe suivies d’échanges entre enseignants français et brésiliens.

Formation délégation brésilienne
    Session de formation 2002 Session de formation 2003
J1 Matin

Accueil

Présentation de La main à la pâte

Programme du stage

Accueil

Présentation de La main à la pâte

Programme du stage

Comparaison des systèmes éducatifs

Après-midi

Mise en situation

Production d’une séquence

Conception d’une formation

Mise en situation

Production d’une séquence

Présentation du « Guide de formation »
J2 Matin Visite de classes Visite de classes
Après-midi Rencontres avec les enseignants

Rencontre avec les enseignants

Échanges et confrontations d’expériences

J3 Matin

Le projet pédagogique

Acquisition du langage en
sciences et démarche Main à la pâte

La démarche Main à la pâte et les autres disciplines

Analyse de la vidéo « Enfants chercheurs et lecteurs »

Le cahier d’expériences

Après-midi

Implication de la communauté
scientifique

Accompagnement

Les raisonnements des élèves

Pédagogie de l’expérimentation et valorisation des élèves en difficulté

J4 Matin

Interdisciplinarité

Classes bilingues

Approche expérimentale des maths et des sciences à la maternelle

Visite de classes et échanges avec les enseignants

Après-midi Évaluation Construction d’une séquence de formation
J5 Matin Adaptation de La main à la pâte au contexte brésilien

Représentations des élèves et expériences en astronomie

Classes multi-niveaux

Après-midi

Bilan du stage

Spécificités d’une formation adaptée au contexte brésilien

Bilan du stage

 

Formation délégation chinoise

Une délégation d’enseignants et de formateurs chinois est venue en France du 22 novembre au 5 décembre 2004.

La première semaine de formation s’est passée à Montpellier ; puis les stagiaires sont restés deux jours à Mâcon, centre pilote qui travaille avec l’ENSAM de Cluny et enfin trois jours à Paris pour compléter la formation reçue et faire le point.

Bien que cette formation se soit tenue en trois endroits différents ; elle a été construite avec des objectifs précis :

  • faire découvrir aux stagiaires la démarche d’investigation en visitant non seulement des classes mais aussi en travaillant en ateliers au cours desquels les stagiaires devaient pratiquer cette démarche et l’analyser ; c’est ce qui s’est passé à Montpellier avec des formateurs SVT et sciences physiques-technologie,
  • les aider à s’approprier ce type d’enseignement en leur demandant, par petit groupe, de travailler sur un thème de leur choix puis de mettre en situation les stagiaires ainsi que les formateurs français ; c’est ce qui s’est fait à Paris avec en permanence deux formateurs sciences physiques,
  • répondre à certaines de leurs demandes spécifiques, comme celle des centres pilotes ou l’interaction avec une grande école ; c’est ce qui s’est passé à Mâcon.

Semaine de formation à Montpellier

Durant cette semaine, les stagiaires étrangers ont alternativement travaillé en ateliers et visité des classes, ce qui a donné le plan suivant :

  Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi
Matin

Accueil

Présentation de la Main à la pâte

Présentation du stage

Visites de classes

Atelier 3 sur le mouvement apparent du Soleil

Visites de classes

Visites de classes

Après-midi

Atelier 1 sur la boussole

Atelier 2 sur la digestion

Après-midi libre

Atelier 4 sur la solidification

Atelier 5 sur le monde des objets en maternelle

Un certain nombre d’ateliers ont traité du même sujet que celui traité lors des visites de classe, l’atelier pouvant avoir lieu avant ou après la visite de classe : ainsi mardi les stagiaires ont visité une classe qui traitait du mouvement apparent du Soleil, thème traité en atelier le lendemain (atelier 3), de même pour la digestion (atelier 2), ce qui ne fut pas le cas des autres ateliers.

Par ailleurs, très tôt, il leur a été dit qu’ils devaient se répartir en groupes, chaque groupe devant à Paris tenir le rôle de formateurs à la fin du stage et, donc pour ce faire, ils devaient choisir un thème. À la fin de la période Montpellier, la quasi-totalité des stagiaires avaient choisi un thème et avaient communiqué à Paris la liste du matériel nécessaire.

Deux jours à Mâcon

Le séjour à Mâcon avait plusieurs objectifs : faire visiter un centre pilote La main à la pâte avec son centre de ressources et le centre de formation (l’IUFM). Par ailleurs, cela a permis aux stagiaires de visiter des classes maternelles (il faut savoir qu’en Chine, l’école maternelle commence à 5 ans et non à 3 ans). Enfin, ce centre travaille en partenariat avec l’ENSAM de Mâcon située à Cluny : une après-midi a été consacrée à la présentation de ce partenariat.

Trois jours à Paris

Le programme a été le suivant :

Mercredi Jeudi Vendredi

Accueil

Présentation d’une programmation sur un thème donné*

Constitution des groupes de travail avec explicitation  avec les stagiaires des thèmes choisis.

Travail en groupes sur les séquences qui seront proposées par les stagiaires.

Interventions ponctuelles des formateurs sur différents aspects de la démarche et de sa mise en œuvre dans une classe (en fonction de la demande des stagiaires).

Problèmes méthodologiques

Mise en situation par chacun des petits groupes, échanges sur les séquences produites.

Bilan du stage.

* demande spécifique des stagiaires

Addons