« Mars express » .1.

Emmanuel Davidenkoff  : Pendant toute l'année avec votre classe vous avez suivi l'aventure « Mars express ». Comment organise-t-on une année scolaire autour d'un tel projet ?

Alain Le Bris  : L'aventure est partie d'une rencontre avec un monsieur qui s'appelle Francis Rocard, responsable au CNES des missions du système solaire, avec qui nous avons pu avoir une relation par vidéo conférence. Cela a été le point d'ancrage qui nous a permis de développer tout au long de l'année cette thématique.

E.D.  : Cela veut dire que vous avez tiré un fil rouge autour de « Mars express » pendant toute l'année que vous avez réussi à faire des mathématiques, du français, de l'histoire… autour de ça ?

A.L.B.  : Tout à fait. On est parti vraiment de cette transcription de production écrite suite à l'interview de Francis Rocard.

A partir de là les enfants ont posé des questions qui nous ont obligé à faire des recherches en histoire notamment autour de la frise chronologique de la conquête spatiale ; en géographie évidemment les planètes du système solaire : en mathématiques nous avons pu aborder les notions de distance, de grands nombres. Et nous avons pu fabriquer des maquettes de planètes à l'échelle. On est dans les programmes scolaires à travers cette aventure pluridisciplinaire.

E.D.  : Est-ce que les enfants ont plus mordu à votre enseignement cette année-là ?

A.L.B.  : Tous les enfants ont accroché. A tel point que la réussite principale de ce projet c'est peut-être l'exemple de cet enfant qui n'était pas lecteur, dont je vois arriver le papa à l'école et qui me dit « mon fils prend des livres maintenant ». C'était parti !

 

Ce projet, mené avec le C.N.E.S., a remporté un prix « Main à la Pâte » remis à l'Académie des sciences le 1/02/2005.