L'emploi du temps en CM2

André Jouannic : Nous avions le cas précis d'une élève qui devait déménager et la question s'était posée : " mais quand elle sera partie en Normandie qu'est-ce qu'elle fera ? " Réponse : la même chose que nous. Surprise des élèves.
J'ai sorti les Instructions Officielles pour que les élèves prennent conscience que ce qu'ils faisaient en classe, ce qu'ils étudiaient en classe était valable à Marseille comme à Lille comme à Paris. Et on a cherché à établir un emploi du temps à partir de ces Instructions Officielles qui nous donnent sur un tableau les durées adaptées à chaque matière.

Emmanuel Davidenkoff : Mais vous n'avez pas le choix pour tout. La récréation c'est la récréation, quand un gymnase n'est pas libre il n'est pas libre.

A.J. : Ce sont justement ces contraintes là qui nous permettent de nous construire. On a déjà casé cela dans notre emploi du temps. Après il nous reste une liberté de s'organiser comme on veut. Alors avec des couleurs on va essayer de répartir les matières pour bien les visualiser et on va s'apercevoir que ce n'est pas si simple que cela. On va réfléchir après sur notre façon de travailler. On va se dire par exemple qu'une heure et demie de maths c'est très facile à caser mais une heure et demie de maths dans la réalité c'est impossible à gérer. On ne peut pas faire une heure et demie de maths sans être fatigué. Donc on va être amené à découper de façon raisonnée nos horaires de sorte qu'ils soient équilibrés.

E.D. : Mais outre le travail logique qui a dû être accompli par les élèves pour y arriver est-ce que ça change quelque chose dans la vie de la classe ?

A.J. : Tout à fait. L'élève a compris je pense en grande partie les raisons de son rythme scolaire, les raisons de sa présence à l'école et il a des objectifs clairs et déterminés pour le 30 juin pouvoir se dire maintenant je suis prêt au collège, j'ai acquis les savoirs nécessaires et utiles pour passer au collège.