Les fruits et légumes dans tous leurs états

André Jouannic  : Lors d'un retour de cantine les élèves avaient des avis partagés. Ils avaient mangé des tomates en entrée et s'interrogeaient : les tomates sont-elles des fruits ou des légumes ? Impossible de se départager.
On va dresser des listes de fruits et des listes de légumes, on va comparer nos listes et on va se poser la question : mais qu'est-ce que c'est qu'un fruit ? Pour certains c'était quelque chose de sucré, pour d'autres la tomate ne pouvait pas être un fruit puisqu'elle était mangée en entrée.
On est allé chercher des définitions précises dans nos livres de sciences et on s'est aperçu que la notion de légume n'était pas une notion à retenir en sciences, mais relevait plus du domaine culinaire. Le fruit par contre est dans le cycle de reproduction des plantes, il contient les graines.
A partir de là on s'est attaché à classer les fruits que nous avions listés. Les élèves se sont posé la question : qu'est-ce qui se mange dans un fruit ? et se sont dit « ce qui se mange dans un fruit c'est la pulpe évidemment », surtout pas les graines ; les pépins, le noyau « c'est pas terrible ». Bien, mais certains avaient noté des noix dans leur liste de fruits, et dans les noix où est la pulpe ? Donc re-discussion.
Ces échanges m'ont rappelé une discussion que j'avais eu avec un éminent professeur de médecine. Nous parlions nutrition et il me posa la question : mais vous-même est-ce que vous mangez suffisamment de fruits. Je lui ai cité oranges, bananes. Il m'a aussitôt arrêté : « la banane n'est pas un fruit, c'est un féculent » !

Emmanuel Davidenkoff  : Travail qui fait rentrer beaucoup de choses dans l'apprentissage des sciences, la notion de classification qui est tout à fait essentielle, évidemment la recherche documentaire…

A.J.  : …et le réinvestissement de notions que l'on croit avoir apprises et connaître parce qu'on les a étudiées un jour mais en fait si elles ne sont pas réinvesties c'est qu'on ne les possède pas réellement.