La mesure du temps - 1. Le sablier

Une situation de classe nous avait amené devant ce problème : pas de chronomètre et une durée à mesurer. Les élèves avaient imaginé immédiatement la solution du sablier.

Quand on est en CM, on se dit « le sablier je connais, je vois la forme ».
Alors on va utiliser deux récipients, là on avait des bouteilles plastique. On va utiliser un petit morceau de carton que l'on aura perforé pour pouvoir réguler le débit du sable et évidemment on va utiliser du sable. On s'est aperçu que ça ne coulait pas parce que l'on n'avait pas pris le temps d'observer que le sable n'était pas parfaitement sec. Il a fallu trouver des techniques pour le sécher le plus rapidement possible.
Un deuxième essai à montré qu'on n'avait pas pris le temps de débarrasser le sable des impuretés qu'il pouvait contenir, brindilles, graviers, qui bloquaient l'écoulement.
Un autre essai a montré un écoulement assez irrégulier parce qu'on n'avait pas pris le soin d'observer la grosseur des grains de sable : un tamisage a été nécessaire.
Quand enfin l'écoulement a été jugé régulier on a pu commencer à mesurer des durées…et à s'apercevoir d'ailleurs que d'un groupe à l'autre les durées d'écoulement étaient différentes.
Il a fallu recommencer ce qui avait été fait précédemment c'est-à-dire identifier chaque paramètre et travailler dessus. Et pour cela un défi : faire en sorte que les durées d'écoulement soient égales d'un groupe à l'autre. Il a fallu ménager une ouverture identique dans les morceaux de carton et utiliser des quantités égales de sable, les bouteilles utilisées étant identiques.

Les résultats obtenus étaient assez similaires sans toutefois atteindre la précision d'un chronomètre !