La température "sous abri"

Comment font-ils à la télévision ou dans les autres médias, pour nous donner des températures dont les valeurs soient comparables entre Brest et Marseille par exemple alors que déjà dans une cour d'école on trouve des écarts très significatifs ?

Premier point : des élèves ont noté que des températures mini et maxi étaient données. Mais à quel moment de la journée trouver ces valeurs ? Les hypothèses formulées ont permis de retenir le moment de l'arrivée à l'école pour les premières et la récréation de l'après-midi pour les secondes.
L'usage par la suite d'un thermomètre mini-maxi a permis d'ailleurs que ces choix étaient dictés par les circonstances, nos heures de présence à l'école ; au moins en ce qui concerne la température minimale de la journée.

Deuxième point : où installer notre thermomètre ? Certains parlèrent de température " sous abri " ; que signifiaient cette appellation ?
Les relevés effectués lors d'une étape précédente du travail furent utilisés et analysés. L'influence du rayonnement direct ou indirect du Soleil était évidente. A l'ombre une température prise sur de l'asphalte ou sur de l'herbe était différente. Le courant d'air avait aussi son influence.
Avec la conscience de l'importance de ces paramètres une recherche Internet fut entreprise qui nous donna les résultats suivants :
" Il faut installer les thermomètres sous abri de façon à éviter aux rayonnements parasites de fausser la mesure. L'abri pourra être en bois, percé de trous pour l'aération et peint en blanc pour réfléchir la chaleur. Il se situera à environ 1m50 du sol dans un espace dégagé. "

Ne restait plus qu'à construire notre abri.