Comment gérer un élevage en classe ?

Auteurs : Didier Pol(plus d'infos)
Résumé :
Propositions et conseils sur les élevages possibles en classe.
Copyright :
Creative Commons France. Certains droits réservés.

Vous souhaitez mettre en place un élevage à l’école primaire ? Nous vous proposons une sélection de ressources du site pour les 3 cycles

Cycle 1
Cycle 2
Cycle 3

La toile d'araignée

Mise en place d'un élevage d'araignées au sein de la classe permettant l'observation de leur mode de vie, de leur comportement.

Elevage de phasmes : locomotion, croissance...

Un élevage de phasmes a été mis en place en classe pour que les élèves étudient leur mode de vie (locomotion, alimentation, croissance et reproduction).

La chauve-souris : un animal discret et méconnu (Prix La main à la pâte)

A partir de l’étude et de l’observation de chauves-souris, ce travail a permis d’aborder des connaissances scientifiques et interdisciplinaires plus larges que la simple monographie et de développer chez les élèves des attitudes que l’on espère plus responsables face à l’environnement.

L'escargot
En observant un élevage d’escargots, des enfants de 4 à 5 ans expérimentent et acquièrent des connaissances spécifiques relatives à l’habitat et l’alimentation de ces animaux. Ils font également le lien entre alimentation et excrétion. Si les circonstances s’y prêtent, la reproduction de l’escargot peut aussi être abordée

Des petites bêtes pas si bêtes Collecter des « petites bêtes » dans la forêt ? D'abord comment s'y prendre ? De retour en classe, comment les identifier, comment les conserver vivantes pour les observer le plus longtemps possible ? Comment communiquer à d'autres ces connaissances sur les insectes ? Ces réflexions de départ poussent les enfants à construire des outils de récolte adaptés, à installer des terrariums en tenant compte du milieu forestier de départ, à suivre un élevage sur la durée

Chenilles : déplacement, alimentation et cycle de vie

A partir de l'observation de ces chenilles, la question s'est posée de comprendre un peu mieux comment elles vivent, de quoi elles ont besoin pour se nourrir, comment elles se déplacent et ce qu'elles deviennent.
Que mangent les animaux de la cour de l'école Les élèves recensent les animaux qui vivent dans la cour de l'école et observent leurs préférences alimentaires.    

Préférences alimentaires de la mante religieuse

Habitudes alimentaires et mode de vie de la mante religieuse. Les enfants déterminent ses préférences alimentaires.
Conditions de vie du ténébrion Séquence autour du rôle et de la place des êtres vivants dans leur milieu. L'expérimentation est réalisée ici sur des larves de ténébrion. Témoignage d'une séquence effectuée dans une ZEP rurale qui souligne les difficultés de questionnement, de productions écrites et de communication.

Développement du ténébrion

Après s'être intéressée aux conditions de vie du ténébrion une classe de ZEP rurale s'attache maintenant à observer le cycle de vie de ce coléoptère.
Portrait d'animaux en petite section : hamster et poisson (La Classe maternelle) Permettre aux enfants de mieux connaître les animaux familiers. Réaliser des portrais de quelques-uns de ces animaux familiers. Fabriquer un jeu.

L'étang et les aquariums (La Classe maternelle)

Selon la situation de l’école, la classe se rend près d’un étang, d’une mare ou de la mer. Les élèves sont mis en situation de découvrir un milieu nouveau, le milieu aquatique dans lequel ils doivent observer et écouter avec attention. L’enseignant(e) récolte des plantes, des animaux et de l’eau.

Tous petits, tous différents

Identification d'échantillons animaux ou végétaux inconnus des élèves et leur paraissant - à première vue,  identiques: levure de boulanger en granulés, graines de chou, graines de radis, oeufs et excréments de phasmes... La séquence peut se mettre en oeuvre sur six séances.

Que mangent nos fourmis ?

Au cours de cette séquence, les élèves observent une fourmilière afin de déterminer les préférences alimentaires des fourmis
 

L’étude des fourmis (Prix La main à la pâte)

"Le projet pédagogique de ces classes a été mené avec le double enjeu de faire acquérir aux élèves des connaissances sur cette société d’insectes – nutrition, organisation sociale, cycle de vie, morphologie et locomotion en milieu naturel - et d’en faire connaître les caractéristiques à un maximum d’enfants afin qu’ils puissent respecter  les fourmilières dans la nature et, de façon plus globale, le monde du vivant.

Oh ! Une vache ! (Prix La main à la pâte)

A partir du questionnement sur la provenance du lait du goûter, il s’en est suivi une enquête sur la vache qui a abouti à la rédaction, l’illustration et l’impression, avec l’aide d’un graphiste, d’un livre intitulé « Oh ! La vache ! ».
La visite d’une ferme et la rencontre avec un vétérinaire ont fait découvrir l’anatomie de la vache, sa famille, ses ancêtres, les caractéristiques des différentes races mais aussi leur façon de se nourrir, la fabrication du lait et les produits que l’on peut en tirer.

L'homme, un animal comme les autres (Prix La main à la pâte)

Ce projet mené en moyenne et grande section permet de sensibiliser les enfants à l’observation de la faune tout en situant l’homme dans le monde animal. Les enfants décrivent et représentent les animaux afin de les classer.

La diversité du vivant (Prix La main à la pâte)

Les élèves étudient la biodiversité de plusieurs échantillons : les êtres humains de la classe, des animaux prélevés en forêt, quelques fossiles. Ils découvrent la biodiversité et se posent la question de son origine. En cherchant comment conserver et protéger la biodiversité, ils apprennent à être responsables face à l’environnement et au monde vivant.

Tri des animaux

Le principe est de choisir des critères pour faire un tri argumenté dans un ensemble d'animaux. Les enfants se rendent compte de la diversité de tri des animaux, chaque critère conduisant à un nouveau groupement. Il sagit ici, non pas de la classification phylogénétique actuelle qui s'appuie sur les parentés des êtres vivants, mais d'une simple catégorisation sur des critères aisément observables par les enfants

Classer des animaux de la forêt tempérée

Un échantillon d'espèces est proposé. Les élèves recherchent les caractères communs entre les organismes, en observant une planche photographique des animaux d'un même milieu ainsi que des informations complémentaires données par une planche anatomique. Le tableau des caractères communs sert ensuite de base à la réflexion.

La classification des êtres vivants : principes généraux

Proposition de pistes pédagogiques qui permettent, à partir d'un petit échantillonage, d'aboutir à la réalisation d'un arbre illustrant les parentés entre les êtres vivants. Les activités sont décrites plus précisément dans les séquences "Classer des animaux de la forêt tempérée, et Classer des animaux de la poissonnerie"