Qu'est-ce que le cahier d'expériences ?

Auteurs : Equipe La main à la pâte(plus d'infos)
Résumé :
Le cahier d'expériences est un document progressivement élaboré et complété par l'élève au cours de sa scolarité. Il relate les activités scientifiques pratiquées en classe sous forme d'écrits personnels et d'écrits collectifs.
Copyright :
Creative Commons France. Certains droits réservés.

Qu'est-ce que le cahier d'expériences ?


Introduction

Le cahier d'expériences est un document progressivement élaboré et complété par l'élève au cours de sa scolarité. Il relate les activités scientifiques pratiquées en classe sous forme d'écrits personnels et d'écrits collectifs. L'élève y consigne, jour après jour, année après année, ses découvertes, ses hésitations et ses questionnements à travers des dessins d'observation, des schémas, des photographies, des tableaux de mesure, des graphiques, des plans, des textes, des réalisations pratiques... tout un ensemble de ressources scientifiques variées et complémentaires. Ce cahier suit l'élève au cours de sa scolarité primaire et formera à la fin de celle-ci un exceptionnel recueil de mémoire.

Quels supports ?

Le cahier d'expérience rassemble tous les écrits scientifiques réalisés pendant les séances de sciences en classe et à la maison. Il revêt différents aspects : porte-vues, classeur, cahier ordinaire, grande boîte en carton. L'élève écrit directement dessus (les plus petits y dessinent seulement et utilisent la dictée à l'adulte) et y rassemble des écrits provenant de différents supports : textes écrits sur des feuilles volantes, textes tapés à l'ordinateur, photographies, photocopies issues de recherches documentaires, fragments d'affiches, etc....

Des écrits de statuts différents coexistent dans le cahier : écrit personnel et écrit collectif.

 

Un espace personnel

Dans la partie personnelle, l'élève explicite ce qu'il pense, écrit ce qu'il a compris et non ce qu'il est censé avoir compris, il dessine ce qu'il a vu et non ce qu'il est censé avoir vu. Il écrit toujours avec ses mots à lui et il utilise ses propres codes.

Il peut écrire avec des fautes d'orthographe et ensuite revenir sur ses écrits pour les corriger.

Avant une expérimentation, il écrit ses prévisions en essayant de justifier ses choix.

Après une expérimentation, il peut écrire un compte-rendu de ce qu'il a observé et réalisé, puis noter ses conclusions, soit personnelles soit issues d'une discussion dans le groupe.

Rôles de l'écrit individuel

Il est important que l'enfant emploie ses mots à lui : que le savoir qu'il élabore vienne de sa compréhension de ce qu'il fait.
Le cahier est l'endroit où l'enfant travaille à accomplir un passage : de son expérience vécue, intuitive, sentie dans le présent du moment ressenti, il passe à la transcription écrite destinée à perdurer, à être lue en un autre temps, dans d'autres circonstances, peut-être par d'autres que lui-même. Passant à l'écrit, l'enfant est amené à élaborer son rapport à l'expérience, à décentrer son point de vue, à objectiver ses représentations, à trouver les meilleurs mots pour être compris d'autrui. Mais pour qu'il s'agisse bien d'un travail d'écriture, d'une élaboration de son expérience - il importe qu'il soit appelé à écrire lui-même de la science, avec les mots qu'il manie réellement - au lieu de recopier un résumé trop beau, trop parfait, en rupture avec ce qu'il comprend.
(Sophie Ernst, 1998)

Un outil pour le travail scientifique :

L'écrit personnel aide l'élève à structurer sa pensée. Lors du passage à l'écrit, l'élève s'interroge sur ce qu'il a fait et ce qu'il veut faire ; il analyse la chronologie des événements passés ou à prévoir. Ce passage à l'écrit peut lui permettre de se poser des questions initialement non prévues.

 

L'écrit personnel est aussi la mémoire du travail réalisé qui permet à l'élève d'analyser ses observations et ses mesures, de revenir dessus avec un oeil critique, de comparer ses idées avec celles de ses pairs. Ce cahier est le témoin du cheminement de l'élève, le reflet de ses essais et de ses erreurs. En regardant ses écrits passés, il peut constater ses propres progrès, accepter qu'apprendre nécessite des erreurs et des tâtonnements.

Cet écrit personnel sert de point de départ pour l'élaboration d'un savoir collectif.

"L'écrit personnel aide l'élève à structurer sa pensée."
Compte rendu d'une expérimentation

"Le cahier est le reflet du cheminement de l'élève."
Ici, un enfant de cycle 3 expose ses recherches sur la mue des asticots.
Il fera d'autres observations et sera amené à modifier ses conclusions.

Un outil éducatif :

Outre le fait que l'élève apprend du vocabulaire, à faire un compte rendu, etc.. l'écrit personnel lui permet de s'affirmer : en effet, écrire sur son cahier une hypothèse argumentée différente de celle des autres peut l'aider à défendre oralement son point de vue et à participer de façon active au débat scientifique engagé.   "Quand les élèves avaient peu écrit, ils avaient insuffisamment réfléchi et le débat qui s'instaurait pour valider les hypothèses dans les échanges collectifs à l'oral étaient pauvres sans cette phase d'écriture. La phase écrite était d'autre part un des objectifs essentiels que nous avions fixé pour les élèves. Cet objectif est une réponse que nous proposons face aux difficultés scolaires de nos élèves en REP." (Pascal Ignace)

Des écrits collectifs

Les premiers types d'écrits collectifs que l'on peut trouver sur le cahier sont produits par un groupe d'élèves : compte rendu des hypothèses de la classe, compte rendu du travail de groupe à réaliser en commun, résultat des discussions sur le protocole expérimental, observations et mesures, interprétations des résultats ; ce qui nécessite au préalable de se mettre d'accord sur le type d'expérience à réaliser ainsi que sur les raisons de ce choix.

Selon les thèmes abordés, le groupe peut être amené à faire un écrit qui ait pour fonction d'être compréhensible par le reste de la classe.

Un deuxième type d'écrit collectif est celui réalisé en classe entière :Que savons-nous sur le sujet ? Quels sont les problèmes à résoudre ? Qu'avons nous fait ? Qu'avons nous observé ? Quelles conclusions provisoires peut-on rédiger ?

Ces types d'écrit obéissent à des règles orthographiques et syntaxiques plus contraignantes que celles de l'écrit personnel.

Les synthèses réalisées collectivement pourront être ensuite comparées au savoir établi.

Distinguer écrits individuels et collectifs

Certains utilisent des feuilles de papier de couleurs différentes pour distinguer les écrits personnels des écrits collectifs. D'autres préconisent d'utiliser des feuilles blanches mais des encres de couleurs distinctes selon le type d'écrit.

Commentaires

Addons