Je grandis

Auteurs : Equipe La main à la pâte(plus d'infos)
Résumé :
[Module] - Ce dossier propose des activités visant à permettre aux enfants de : porter un regard sur leur corps ; repérer et exprimer des évolutions physiques mais aussi comportementales ; observer les différences et les ressemblances. Les comparaisons (différences interindividuelles à une date donnée et évolution au fil du temps pour un même enfant) contribuent à construire l’idée de croissance.
Publication : 28 Août 2012
Objectif :
Compétences : - Découvrir le monde : connaître les parties du corps, construire l’idée de croissance - S’approprier le langage : formuler des comparaisons, exprimer des faits passés, présents ou futurs Notions : - Plus on avance en âge, plus on est grand. Mais tous les humains ne grandissent pas de la même façon.On peut être plus jeune mais plus grand. - Les humains cessent de grandir quand ils sont adultes.
Niveau : Cycle 1
Durée :
12 séances
Copyright :
Creative Commons France. Certains droits réservés.

 

Les enjeux du module :

Ce module vise essentiellement à :

- Faire constater aux enfants qu'ils ne sont pas tous de la même taille;
- Leur faire comparer leur taille avec celle d'un camarade;
- Leur faire prendre conscience de l'évolution de leur taille et de leurs capacités;
- Leur faire construire l'idée de croissance


Accéder à l'intégralité de la séquence : Je grandis (pdf)


 

Rôle de l’enseignant et organisation des ateliers

Pour la plupart, les activités proposées nécessitent la présence de la maîtresse dont le rôle est de questionner, faire verbaliser, tisser des liens. Mais elles s’appuient sur des activités de sensibilisation qui peuvent se dérouler en autonomie : les enfants commencent à se familiariser avec des éléments préalables nécessaires pour une reprise sous une autre forme dans le cadre d’un atelier plus guidé.
 

Une progression « en spirale »

Plutôt qu’à une séquence d’activités qui s’enchaînent au cours d’une année scolaire, ce thème se prête à des activités à géométrie variable et objectifs progressifs, avec reprises - sous diverses formes tenant compte du développement des enfants- au cours des trois années (Petite, Moyenne et Grande Section) et parfois à plusieurs reprises dans l’année.
Pour être efficaces, ces reprises avec variations nécessitent de conserver des traces des activités antérieures qui servent de support de mémoire mais aussi de fil rouge conceptuel.
 

Plan du module

 
Le dossier se présente en deux parties qui s’articulent de la façon suivante :
- la première concerne le repérage du corps (avec ses différentes parties et ses symétries) et aborde son mesurage ;
- la deuxième porte sur le développement dans le temps et l’identification des changements.
 
Première partie : Repérage des parties du corps et notion de taille
 
Ateliers déguisement et salon d’essayage (PS-MS-GS)
Ces ateliers permettent aux enfants de constater qu'un même vêtement peut aller à plusieurs enfants, mais pas à tous et que, par conséquent, les enfants ne sont pas tous de la même taille.
 
 
Atelier : habiller une peluche et un poupon (PS-MS-GS)
Au cours de cet atelier, les enfants sélectionnent parmi des vêtements de différentes tailles ceux qui sont utiles à chaque personnage.
 
Des pieds et des mains (PS-MS-GS)
L’observation de leurs chaussons et le tracé du contour de leurs pieds font prendre conscience aux enfants que la pointure ne dépend pas de la taille et que les pieds grandissent.
 
Tracer puis conserver les silhouettes des enfants tout au long de l’école maternelle (MS-GS)
Le vocabulaire des parties du corps est acquis par les enfants par le tracé de leur silhouette sur différents supports et dans différentes positions. Ces silhouettes seront conservées pour être exploitées en deuxième partie.
 
 
Des activités en autonomie pour identifier, nommer, reconnaître les éléments du corps
- Reconstituer le puzzle du corps du pantin (PS-MS)
- Habiller de pantins de papier (MS-GS)
- Façonner des personnages en pâte à modeler (PS-MS-GS)
sont des activités qui entraînent les enfants à reconnaître les parties du corps.
Comparer la taille des corps (MS-GS)
- Se comparer 2 à 2, se comparer à la marionnette
- Se ranger du plus petit au plus grand
- Repérer sa taille sur la toise
amènent les enfants à exprimer des ordres de grandeur par
- des comparaisons : « Alicia est plus grande que Lana »
- des encadrements : « Lana est plus grande que Camille et plus petite qu’Alicia »
- des superlatifs : « Alicia est la plus grande » (de tous)…
 
Deuxième partie : Des situations qui incitent l’enfant à se distinguer du bébé qu’il a été, à se projeter dans l’avenir (GS)
 
La maîtresse amène l’enfant à un retour sur le passé, et à une projection dans le futur, par un questionnement adapté : Est-ce que tout le monde a été bébé ? Est-ce que l’on a grandi ? Est-ce que l’on va grandir encore ?
Les toises (ou les silhouettes) des mois ou des années passées, ainsi que les contours de pieds sont utilisées pour repérer l’évolution de la taille.
 
Ce que font les bébés, ce qu’ils sont
Après observation de photos de bébés et de jeunes enfants, une discussion permet de mettre en relief les différences entre enfants et bébés. Des comparaisons sont énoncées, éventuellement guidées par des questions de la maîtresse puis une synthèse concernant les bébés est élaborée.
 
On a grandi / on va grandir
En leur demandant de lister tout ce qu’ils savent faire actuellement, et qu’ils ne faisaient pas (ou pas de la même façon) lorsqu’ils étaient bébés, la maîtresse leur fait formuler une synthèse concernant les enfants de leur âge.
Enfin, ils se projettent dans le futur, comparé au présent en observant sur des photos représentant des personnes menant diverses activités à des âges différents, les différences entre enfants et adultes, et l’évolution pour passer de l’un à l’autre.
 

 

Commentaires

Addons